Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Quand Facebook permet le don d’organe
Quand Facebook permet le don d'organe
note des lecteurs
date et réactions
12 avril 2011
Auteur de l'article
Renaloo, 28 articles (Association)

Renaloo

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
28
nombre de commentaires
0
nombre de votes
9

Quand Facebook permet le don d’organe

Quand Facebook permet le don d'organe

Vos amis Facebook vous donneraient-ils leur rein ?

Les cyber-amitiés ont parfois du bon un Américain vient de recevoir un rein d’un ami Facebook qu’il connaissait à peine.

Superficielles, intéressées, voire carrément factices... Les cyber-amitiés sur Facebook et les autres réseaux sociaux n'ont pas bonne réputation. Après tout qui peut se targuer d'avoir des centaines de vrais amis comme l'indiquent nombre de compteurs sur le premier réseau social de la planète ? Pourtant, le site TF1 News revient sur l'histoire de Jeff, un jeune américain qui vient de recevoir le rein donné par Ricky, un "ami" facebook" de sa compagne Roxy. Ils ne s'étaient rencontrés qu'une seule fois !
 
Tout commence l'automne lorsque Roxy choisit de consacrer son statut Facebook à un message désespéré : "Je rêve qu'un rein tombe du ciel pour que mon mari ne souffre plus", publie-t-elle, un soir de déprime, sur son mur, "alors si quelqu'un connaît un donneur de groupe O, faites le savoir s'il vous plait". Rappelons qu'aux USA, le don de rein en dehors du cadre familial est parfaitement accepté et usuel.
 
Emus, certains de ses amis lui promettent dans la foulée de se faire tester, sans lui laisser beaucoup d'espoir, jusqu'au message privé de Ricky, un comédien qu'elle n'a rencontré qu'une fois dans le cadre de son travail et qui lui propose d'en parler autour d'un café. 
 
"Je veux donner mon rein à votre mari"
 
"Son message m'a parlé car j'ai su à la première seconde que j'étais un donneur potentiel", explique de son côté Ricky, rassuré pas ses recherches sur Internet sur le don de rein. Lorsqu'il rencontre Roxy, il la serre dans ses bras et lui dit simplement : "je veux donner mon rein à votre mari". "Vous ne nous connaissez même pas !", s''écrie-t-elle en réponse.
 
Lorsqu'elle l'annonce à son mari Jeff, le soir même, ce dernier n'y croit guère, comme ses médecins de l'hôpital Beaumont de Royal Oak, dans le Michigan. Pourtant, les tests sont formels : le donneur est idéal. Et Ricky ne se défile pas : le 29 mars, Jeff subit sa dernière dialyse et le lendemain les deux nouveaux meilleurs amis entrent à l'hôpital. Tout se passe à la perfection et dans un parfait happy end à l'américaine.
 
alt
 
Une jolie histoire qui pourrait bien contribuer à réhabiliter les amitiés virtuelles et qui prouve, s'il en était besoin, la puissance des réseaux sociaux.
Rappelons qu'en France ce type de don en dehors du cadre familial reste à ce jour interdit.
 
Une restriction qui pourrait bien évoluer prochainement, puisque le projet de loi de bioéthique, examiné ces derniers jours en première lecture par le Sénat, prévoit d'autoriser le don d'organe provenant de personnes ayant un "lien affectif étroit et stable" avec le receveur. Le texte précise que ce lien devra être établi depuis "au moins deux ans". La date de mise en relation Facebook de Roxy avec Ricky aurait-elle pu constituer un élément de preuve suffisant ?
 
D'après Olivier Levard, lci.tf1.fr
www.renaloo.com - la communauté francophone sur l'insuffisance rénale, la dialyse, la greffe
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Don d’organes Rein