Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Premier Centre d’Expertise sur la Mort Subite de l’Adulte
Premier Centre d'Expertise sur la Mort Subite de l'Adulte
note des lecteurs
date et réactions
20 septembre 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Premier Centre d’Expertise sur la Mort Subite de l’Adulte

Premier Centre d'Expertise sur la Mort Subite de l'Adulte

A l’occasion de la Journée mondiale des premiers secours célébrée le 10 septembre, Mireille Faugère, Directrice Générale de l’AP-HP, Martine Aïach, Présidente de la Fondation universitaire Paris Descartes, André Syrota, Président de l’INSERM, Axel Khan Président de l’Université Paris Descartes, Patrick Berche, doyen de la Faculté de médecine Paris Descartes et le Pr Xavier Jouven, cardiologue à l’hôpital européen Georges Pompidou (AP-HP), ont présenté le premier Centre d’Expertise sur la Mort Subite de l’Adulte.

En France, lamort subitede l’adulte ou arrêt cardiaque, fait environ 40000 victimes par an. Elle touche le plus souvent des personnes relativement jeunes et le taux de survie ne dépasse pas actuellement 3% alors qu’il atteint de 15 à 20% à Seattle par exemple. Dans 90% des cas, la mort subite a pour origine un trouble cardio-vasculaire principalement au décours (parfois immédiat) d’un infarctus du myocarde. En Ile-de-France, 3 500 personnes sont concernées chaque année. Parmi elles, 450 sont prises en charge dans les services de réanimation et seules 150 survivent.

Ce Centre d’Expertise piloté par le Pr Xavier Jouven, réunit les compétences de l’ensemble des acteurs pré-hospitaliers, du soin, de la formation et de la recherche en proposant une collaboration inédite entre l’AP-HP, l’Université Paris Descartes et l’INSERM. Il s’articule avec les différents Centres de Référence déjà existants en Ile-de-France mais aussi dans l’hexagone.

Ainsi, le Centre recueille en temps réel les cas d’arrêt cardiaque survenus en Ile-de-France grâce à une collaboration avec le Samu et la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris. L’INSERM organise la récupération des données de réanimation pré-hospitalière, la mise en place du suivi des survivants dès leur arrivée en réanimation et le dépistage systématique des apparentés du 1er degré.

Des consultations sont proposées à l’hôpital européen Georges Pompidou (AP-HP), et des bilans peuvent être réalisés en hospitalisation de jour afin d’identifier précocement les sujets à risque. Grâce à ce recueil, le Centre favorise une meilleure connaissance de la problématique de la mort subite de l’adulte en tant que sujet de santé publique majeur. Il contribue également au déploiement des formations aux gestes qui sauvent.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Mort subite