Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pour mincir, bougez, c’est prouvé !
Pour mincir, bougez, c'est prouvé !
note des lecteurs
date et réactions
17 août 2012
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pour mincir, bougez, c’est prouvé !

Pour mincir, bougez, c'est prouvé !

Réduire les comportements sédentaires peuvent diminuer l’indice de masse corporelle (IMC) chez les enfants et les adolescents selon une méta-analyse réalisée par des chercheurs du Centre médical universitaire de Rotterdam, aux Pays-Bas.

« Sédentaire » dérive du mot latin « sedere », qui signifie « s'asseoir ». Cela inclut toute activité qui a des dépenses d'énergie de bas niveau comme regarder la télévision, jouer à des jeux vidéo, être sur l'ordinateur, ou passer du temps sur des appareils portables (par exemple les smartphones). Ces comportements sont liés à une mauvaise santé tels que le surpoids et l'obésité en partie parce qu'ils prennent la place des activités plus actives qui aident à maintenir l'équilibre énergétique.
chat obese
Une méta-analyse des études d'intervention (34 études entre 1990 et 2011) afin de réduire le temps de sédentarité chez les enfants et les adolescents (0-18 ans) dans la population générale. 
 
Environ un tiers des études (13 sur 34) ont constaté une réduction significative dans le comportement sédentaire. En moyenne, le temps de sédentarité a diminué de 20,44 minutes par jour entre le début et après l'intervention pour le groupe d'intervention par rapport au témoin. Six de ces études étaient efficaces pour réduire l'IMC (une mesure du poids par rapport à la taille) dans le groupe intervention. Entre le début et après l'intervention, l'IMC moyen a diminué sur de 0,14 kg/m2 dans le groupe intervention par rapport au témoin. L'analyse n'a trouvé aucune différence entre les résultats uniques et multiples interventions des comportements de santé.
 
Globalement, cette méta-analyse a conclu que les interventions visant à réduire les niveaux de comportement sédentaire de la population générale pourrait aider à prévenir les enfants deviennent obèses depuis une diminution globale des comportements sédentaires et l'IMC a été trouvé. 

POST-SCRIPTUM

  • van Grieken A et al. (2012). La prévention primaire de la surcharge pondérale chez les enfants et les adolescents : une méta-analyse de l’efficacité des interventions visant à réduire les comportements sédentaires. Int J Nutr Behav Phys loi 9:61.
    Merci à EUFIC
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté