Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Portugal : Grève des médecins contre l’austérité
Portugal : Grève des médecins contre l'austérité
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 juillet 2012
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Portugal : Grève des médecins contre l’austérité

Portugal : Grève des médecins contre l'austérité

Les médecins portugais ont entamé, le 11 juillet, une grève de 48 heures en réaction aux mesures d’austérité qui, selon les intéressés, affaibliraient considérablement les services de santé publics. Aux dires des grévistes, le secteur de la santé au Portugal devient à ce point problématique que les médecins, mécontents, font face aux patients, tout aussi excédés et n’ayant plus d’argent pour se soigner.

A Lisbonne, le gouvernement a entériné un plan d’austérité en échange d’une aide de 78 milliards d’euros. Et les dépenses de santé au Portugal ont ainsi été réduites. Pour les médecins portugais, la situation est grave car « ces mesures drastiques affaiblissent les services de santé publics ». Les syndicats de la profession, notamment, se plaignent des « cadences de travail acharnées » imposées aux médecins tout en dénonçant le recours à des entreprises privées pour fournir les services publics. Et les grévistes, soutenus par l’Ordre des médecins, en veulent aussi particulièrement au gouvernement d’avoir augmenté plusieurs charges individuelles : Une chambre aux urgence, par exemple, coûte désormais 20 euros contre 9,60 euros auparavant.

Pour l’heure, les chiffres concernant la mobilisation effective ne sont pas connus, mais Jorge Neves, dirigeant de la Fédération nationale des médecins (FNAM), ne doute pas « du succès retentissant de la manifestation, qui devrait être soutenue par des milliers de blouses blanches ». Il est vrai que dans la matinée de nombreux hôpitaux affichaient un calme déconcertant, laissant paraître ici ou là quelques patients espérant être reçus en consultation. Selon Paulo Macedo, ministre de la Santé, « en cas de succès absolu de la grève sur les deux journées, ce sont 400 000 consultations et 4 500 opérations chirurgicales qui seraient reportées ». Le précédent mouvement d’ampleur nationale comparable au Portugal remonte à 1987.

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté