Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Plus de concurrence pour la vente des tests de grossesse et de lunettes
Plus de concurrence pour la vente des tests de grossesse et de lunettes
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 décembre 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Plus de concurrence pour la vente des tests de grossesse et de lunettes

Plus de concurrence pour la vente des tests de grossesse et de lunettes

Dans le cadre de la loi sur la consommation, les députés ont voté lundi dernier l’autorisation de la vente des tests de grossesse dans les grandes surfaces malgré une vive opposition dans les rangs de l’Assemblée nationale.

Cette loi supprime le monopole des pharmaciens sur la distribution des tests destinés au diagnostic de la grossesse et des tests d'ovulation. Selon la ministre déléguée à la Famille, « il ne s'agit pas de juger la sexualité des Français », mais de « faciliter l'accès aux tests ». Elle souligne que la vente en dehors des pharmacies ne remettait pas en cause l'exigence de sécurité du produit et que le planning familial était favorable à la mesure.

Pour le ministre délégué à la Consommation Benoît Hamon, « dans beaucoup de cas, on a besoin de l'anonymat pour avoir accès » à ces tests de grossesse et les femmes ont besoins d’être mieux informées sur la notice et le packaging de ces produits.

Parallèlement, à ce vote, les députés ont adopté une série de dispositions favorisant la vente en ligne de lunettes et lentilles. Cette mesure vise également à l’encadrer afin de faire baisser les prix, malgré les vives critiques des opticiens. La baisse des prix des lunettes et lentilles, pourrait transférer à long terme « 1 milliard d'euros au minimum de pouvoir d'achat aux consommateurs », selon le ministre de la consommation.

Enfin, le prestataire en ligne a pour obligation de permettre au patient d'obtenir des informations et des conseils auprès d'un professionnel de santé qualifié en optique. La première délivrance de lentilles de contact sera encadrée dans des conditions fixées par décret. En cas de fortes corrections, la délivrance de verres correcteurs sera soumise à une prise de mesure. En outre, les prescriptions de verres correcteurs devront indiquer la valeur de l'écart pupillaire du patient, afin de faciliter leur achat en ligne.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté