Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Plus d’un tiers des Européens se soignent à l’homéopathie
Plus d'un tiers des Européens se soignent à l'homéopathie
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 juillet 2014
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Plus d’un tiers des Européens se soignent à l’homéopathie

Plus d'un tiers des Européens se soignent à l'homéopathie

A l’occasion du 69ème congrés mondial d’homéopathie intitulé « Stratégies thérapeutiques et critères de guérison », qui se déroulait la semaine dernière à Paris, un millier de médecins venus de 48 pays ont démontré la part grandissante de l’homéopathie.

Autrefois, critiqué et comparée à un placebo, l’homéopathie est à présent reconnue comme une pratique médicale à part entière. De nombreux pays notamment la France et l’Allemagne l’enseignent dans des écoles agréées par l’Etat et la prennent en charge avec l’assurance maladie.

 

Toutefois, dans certains pays, cette pratique médicale est reconnue mais non prise en charge par les systèmes d’assurance maladie, voire entraîner la radiation du médecin qui prescrit de l’homéopathie.

Pour éviter que tout le monde s'auto proclame homéopathes, l’Union européenne a lancé en 2013, un programme visant à définir des standards et des normes de qualité pour la formation des médecins homéopathes, la pratique de l’homéopathie et la prescription afin d’harmoniser la situation de l’homéopathie dans les Etats de l’Union Européenne. Ainsi, l’homéopathie devrait à l’issue de ce consensus être reconnue comme une pratique médicale, exercée par des médecins, selon des standards de qualité de haut niveau.

 

Pour mémoire, en France, l’homéopathie est pratiquée depuis le 19ème siècle. Sebastian Guidi, a fondé en 1832 la Société homéopathique Lyonnaise qui deviendra la Société homéopathique Gallicane. Pendant ce temps, à Paris François Guizot, ministre de l’Education de Louis-Philippe, prononcera ces mots, à propos de l’officialisation ou non de l’homéopathie à laquelle l’Académie de Médecine était opposée : « Si l’homéopathie est une chimère, elle s’éteindra d’elle-même ». En 1935, une cinquantaine d’homéopathes exercent déjà en France.

 

Depuis en France et en Europe, 30 à 35% de la population se soigne soit occasionnellement, soit exclusivement par homéopathie.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Homéopathie