Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Piqûres d’insectes : les réflexes à adopter
Piqûres d'insectes : les réflexes à adopter
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 juin 2009
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 600 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
600
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Piqûres d’insectes : les réflexes à adopter

Piqûres d'insectes : les réflexes à adopter

Nous ne sommes pas les seuls à profiter de l’été. Les insectes, durant les mois ensoleillés, passent à l’attaque pendant nos repas, nos siestes et même nos nuits. Des gestes de prévention et une trousse de secours suffisamment garnie se révèlent utiles pour ne pas voir le risque de gâcher ses vacances.

Piqûres d'insectes : les réflexes à adopterDans la majorité des cas les piqûres d’insectes sont anodines. Parfois, cependant, des réactions plus ou moins fortes peuvent être engendrées. Dans ce cas, ce sont en premier lieu les personnes allergiques qui doivent redoubler de vigilance. Si la réaction doit être particulièrement rapide en cas de piqûres multiples ou d’attaque à la gorge, la victime doit se rendre -ou être transportée- aux urgences en cas d’œdèmes, de fièvre ou de trouble respiratoire. Si les grands malheurs restent exceptionnels, les précautions sont de mise.
 

Les moustiques en première ligne

Les moustiques redoublent d’activité lorsque le soleil disparaît et que, par conséquent, l’on est tenté de profiter de la fraîcheur du soir. Afin de profiter pleinement des dîners en terrasse, il convient d’allumer des bougies à la citronnelle ou au basilic. Ces plantes aromatiques tiennent en général les moustiques à distance. A tout moment de la journée et de la nuit, il est recommandé de s’imprégner de lotions répulsives afin de les maintenir à distance. Des tenues adéquates, soit une chemise à manches longues et un pantalon resserré au niveau des chevilles sont également dissuasifs. Les mousselines et autres voiles de coton sont déconseillés car les insectes transpercent ces matières sans difficulté. Il convient de redoubler de vigilance en cas de présence dans une région où sévit le paludisme, et, de façon générale, il convient de maintenir les portes et les fenêtres fermées la nuit en cas d’absence de moustiquaire. L’Europe présente un danger bien moindre, certes, mais il convient d’éteindre la lumière en cas de fenêtre ouverte. En cas de piqûre, une crème apaisante éloigne l’irritation et les démangeaisons.
 

Les abeilles, guêpes, aoûtats et orties sur le qui-vive

Les fleurs et les fruits sont allégrement butinées par les abeilles et les guêpes, qui sont par conséquent attirées par les repas en plein air, pique-niques et autres goûters. Elles sont particulièrement à l’affût des parfums, des confitures, des compotes et diverses sucreries. Si le frelon ne s’attaque qu’à d’autres insectes, le taon, un insecte suceur, pique quant à lui en premier lieu les grands animaux tels que chevaux et vaches. En cas de piqûre, il convient de retirer le dard au moyen d’une pince à épiler désinfectée avec un peu d’alcool.
Consultez bientôt l’article sur les bon réflexes en cas de piqûres d’abeille ou de guêpe
 
Toujours parmi les insectes, il convient de se méfier des tiques qui peuvent être à l’origine de fortes fièvres occasionnant des courbatures. Les tiques, de même que les aoûtats, vivent de préférence dans les buissons, les arbustes et les herbes. Les bas des jambes sont particulièrement sensibles. En cas de piqûre, il convient de retirer la tique entièrement.
 
Les aoûtats peuvent, pour leur part, occasionner des plaques rouges dans les plis des membres, tels que genoux ou coudes. Dans ce cas une crème à base de corticoïde et des anti-histaminiques sont le meilleur remède.
 

Une trousse de pharmacie n’est pas de trop

A domicile ou en vacances, une trousse de pharmacie peut apporter une aide précieuse. Celle ci peut renfermer des ciseaux, une pince à épiler, un antiseptique local (en doses uniques ou en compresses imprégnées), une crème apaisante, un spray réfrigérant, une protection solaire, un lait après soleil, une pommade antiecchymotique, un médicament contre la fièvre (aspirine, paracétamol, ibuprofène…), un thermomètre et des pansements.
 
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté