Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pharmaleads finalise l’ouverture des centres de son étude clinique internationale de Phase 2a du PL37
Pharmaleads finalise l'ouverture des centres de son étude clinique internationale de Phase 2a du PL37
note des lecteurs
date et réactions
16 décembre 2015
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Pharmaleads finalise l’ouverture des centres de son étude clinique internationale de Phase 2a du PL37

Pharmaleads finalise l'ouverture des centres de son étude clinique internationale de Phase 2a du PL37

Le Centre Universitaire du Diabète et de ses Complications du Service de Diabétologie et d’Endocrinologie de l’Hôpital Lariboisière, à Paris, complète le réseau des 22 centres européens d’étude clinique.

Paris, le 10 décembre 2015 - Pharmaleads, qui a conçu et développe les Inhibiteurs Doubles d’ENKéphalinases (DENKIs) pour le traitement des douleurs sévères, annonce aujourd’hui avoir finalisé l’ouverture des centres investigateurs de son étude de Phase 2a du PL37 par voie orale dans les douleurs neuropathiques d’origine diabétique.

 

Après l'ouverture de 21 centres d'étude clinique en Europe (France[i], Grande-Bretagne et Bulgarie), l'intégration du Centre Universitaire du Diabète et de ses Complications du Service de Diabétologie et d'Endocrinologie de l'Hôpital Lariboisière, lieu d'accueil unique pour toutes les pathologies impliquées dans la prise en charge du diabète et de ses complications - diabétologie, ophtalmologie, cardiologie, néphrologie, urologie, podologie, diététique -, permettra le recrutement de nouveaux patients souffrant de douleurs neuropathiques.

Les douleurs neuropathiques résultent de l'altération des nerfs allant de l'atteinte fonctionnelle (ralentissement de la conduction électrique) à l'atteinte structurelle des nerfs. Le diabète peut atteindre les nerfs périphériques qui permettent de commander les muscles et de sentir au niveau cutané, et les nerfs du système nerveux autonome qui commandent le fonctionnent des viscères.

Pour le Pr Jean-François Gautier, chef du service, et affilié à l'unité INSERM U1138, Pathogénèse cellulaire et clinique du diabète, « Fréquente chez environ 10% des patients diabétiques, la douleur neuropathique est l'une des complications les plus fréquentes qui laisse les médecins démunis, tant l'arsenal analgésique existant est peu efficace. La qualité de vie des patients est considérablement altérée : leur sommeil est perturbé, leur déprime nuit aux relations avec les autres. Quand le pied est atteint, ils ont du mal à marcher, et sont handicapés pour effectuer les gestes quotidiens... C'est pourquoi il faut encourager le développement de nouveaux produits tels que le PL 37 ».

Le Dr Michel Wurm, Directeur du Développement de Pharmaleads déclare : « Nous sommes très honorés que le Centre Universitaire du diabète et de ses complication du Service de diabétologie et d'Endocrinologie, de l'hôpital Lariboisière rejoigne le réseau des centres impliqués dans cette étude. L'accueil fait par le Pr Gautier au développement de cette nouvelle classe d'analgésiques, dont le PL37 est le chef de file, confirme l'immense besoin médical pour traiter les douleurs neuropathiques. Dans un domaine où aucun traitement de première intention n'a obtenu d'AMM depuis le Lyrica® en 2004, ce candidat-médicament offre de réelles perspectives pour le traitement des douleurs neuropathiques. »

Les douleurs neuropathiques

Les douleurs neuropathiques (DN) sont la conséquence d'une lésion ou d'un dysfonctionnement des nerfs. Ces lésions sont dues à de nombreuses affections atteignant le système nerveux périphérique, par exemple le diabète, les névralgies post-zona, les neuropathies post-chirurgicales ou causées par certains médicaments, notamment dans le traitement des cancers ou des infections HIV. Les patients atteints de neuropathie ressentent des douleurs qui peuvent être occasionnées par un stimulus normalement indolore (allodynie) ou normalement peu douloureux (hyperesthésie), des sensations locales d'engourdissement ou de brûlure, des douleurs spontanées ou provoquées, constantes ou intermittentes. Les DN peuvent affecter de façon très significative la qualité de vie des patients. Quelle qu'en soit l'origine, les DN sont difficiles à traiter. Elles résistent aux médicaments analgésiques classiques et les médicaments recommandés, d'efficacité moyenne, n'ont pas été développés à l'origine dans cette indication. Une étude récente (Lancet Neurology 2015) démontre que 6 patients sur 7 ne sont pas adéquatement soulagés par le Lyrica® ou la gabapentine, dont les effets secondaires limitent la posologie.

L'étude

L'étude internationale recrute des patients atteints de neuropathie diabétique et insuffisamment soulagés de leurs douleurs par le Lyrica® ou la gabapentine, traitements recommandés pour les douleurs neuropathiques et pour lesquels il a été démontré une synergie considérable avec les DENKIs dans les études de pharmacologie.

Les DENKIs

Les DENKIs agissent de manière spécifique sur les nocicepteurs (capteurs nerveux des stimuli douloureux) situés sur les terminaisons périphériques des nerfs. Ils augmentent les concentrations d'enképhalines (nos morphines internes) aux seuls endroits où le stimulus douloureux les produit en abondance. En l'absence de PL37, les enképhalines sont très rapidement inactivées par deux enzymes, les enképhalinases. En inhibant ces enképhalinases, les DENKIs induisent des effets analgésiques durables, sans les effets secondaires des opiacées.

Le marché des DENKIs de Pharmaleads

Le marché mondial de la douleur neuropathique est estimé à 6 milliards d'euros en 2015. Ces douleurs, dues principalement au diabète, au zona, aux anti-tumoraux, aux antiviraux et à la chirurgie, affectent entre 6 et 8% de la population des pays développés. Ce marché est en croissance annuelle constante de 8 à 10%.

Les DENKIs de Pharmaleads, dont le PL37, devraient apporter un réel progrès thérapeutique dans les douleurs sévères en soulageant les patients sans leur infliger les effets secondaires des opiacés et des autres traitements actuels des douleurs sévères.

[i]6 centres hospitaliers de diabétologie suivent l'étude : CHU de Lyon Sud, centre coordonnateur, CHU de Nantes, CH Sud-Francilien (Corbeil-Essonnes), CHRU de Nancy, CHU de Caen, et CH de Valenciennes.

 

A propos de Pharmaleads : www.pharmaleads.com

Créée fin 2000 et basée à Paris, France, Pharmaleads, grâce à sa chimie médicinale de classe internationale, développe un ensemble cohérent de molécules first-in-class, apportant des solutions de rupture dans le traitement de la douleur. Pharmaleads conçoit et réalise le développement précoce de petites molécules inhibitrices de protéases, à visées diagnostique et thérapeutique.

De nombreux articles concernant les DENKIs ont été publiés récemment dans des revues internationales, entre autre :

Roques B.P., Fournié-Zaluski M.C., Wurm M. Inhibiting the breakdown of endogenous opioids and cannabinoids to alleviate pain. Nature Rev. Drug Discov., 2012, 11, 292-310.

Poras H., Bonnard E., Dangé E., Fournie-Zaluski M-C., Roques B.P. New orally active dual enkephalinase inhibitors (DENKIs) for central and peripheral pain treatment. J. Med. Chem., 2014, 57, 5748-5763.

Bonnard E., Poras H., Nadal X., Maldonado R., Fournie-Zaluski M-C., Roques B.P. Long lasting oral analgesic effects of N-Protected aminophosphinic dual enkephalinase inhibitors (DENKIs) in peripherally-controlled pain. Pharma. Res. Per., 2015, 3(2), e00116, doi : 10.1002/prp2.116 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté