Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Pesticides et cancers, un lien avéré
Pesticides et cancers, un lien avéré
note des lecteurs
date et réactions
24 mars 2010 | 4 commentaires
Auteur de l'article
brunetisa, 73 articles (Auteur Web)

brunetisa

Auteur Web
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
73
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Pesticides et cancers, un lien avéré

Pesticides et cancers, un lien avéré

« A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le 4 février, la Ligue contre le cancer a annoncé la découverte de l’existence d’un lien de causalité avéré entre l’exposition aux pesticides et l’origine de certains cancers chez les agriculteurs. » (extrait du Communiqué de presse publié le 3 février 2010).

Bien entendu, avant cela, tout le monde se doutait qu’il devait exister un lien entre pesticides et cancers. Depuis quelques années, le nombre de cancers, notamment lymphatiques, était en augmentation constante chez les agriculteurs qui, pour une grande majorité, pratiquent l’agriculture à grand renfort de pesticides.

Les lobbies agricoles notamment continuaient pourtant à se voiler la face et à prétendre que les pesticides sont inoffensifs et n’ont aucun impact néfaste sur la santé et l’environnement. Pourtant, maintenant grâce aux recherches de l’équipe du Dr Bertrand NADEL du Laboratoire Instabilité Génomique & Hémopathies Humaines du Centre d’Immunologie de Marseille Luminy (CIML), personne ne peut plus nier qu’il existe bien un lien entre pesticides et cancers. Ces recherches ont été faites dans le cadre de l’étude Agrican (Agriculture et pesticide).

Après une exposition prolongée aux pesticides, selon le communiqué de la Ligue contre le Cancer, « les agriculteurs exposés aux pesticides présentent des empreintes moléculaires de précurseurs tumoraux ». En d’autres termes, certains agriculteurs (de plus en plus nombreux), voient leur génome se modifier, ce qui entraîne le développement de cancers.

Je ne sais pas si certains ont vu le film de Jean-Paul Jaud, « Nos enfants nous accuseront », sorti en 2008 (il est sorti en DVD). Ce film montrait « l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique ». Le réalisateur filme une petite ville « agricole » du Gard, Barjac, où la municipalité a pris le problème des pesticides à bras le corps. Ayant constaté que de nombreux paysans et de nombreux enfants de sa commune étaient victimes de cancers (à plus grande échelle qu’ailleurs), elle a décidé de mettre en place une cantine bio et à faire se rencontrer les agriculteurs conventionnels et les agriculteurs bios afin de prouver qu’il est possible de produire de la nourriture différemment. Ce film, plein d’optimisme, montre que des solutions existent, encore faut-il les étendre au plan national.

C’est d’autant plus urgent que, maintenant, les agriculteurs, les pouvoirs publics, les citoyens ne peuvent plus dire que les pesticides n’ont aucune influence sur l’augmentation des cancers chez les agriculteurs. Des scientifiques ont apporté la preuve du lien entre les deux !

Maintenant que les preuves sont là, les pouvoirs publics devront se bouger pour exercer de la prévention, des dépistages précoces des cancers chez les agriculteurs et surtout pour inciter ces derniers à ne plus utiliser de pesticides. C’est le souhait du Grenelle de l’Environnement qui préconise leur diminution de 50 % d’ici 2018. Certes, c’est déjà un premier pas mais largement insuffisant. D’autant plus que certains lobbies agricoles mondiaux (Monsanto, par exemple) continueront de mettre au point de nouveaux pesticides, très lucratifs. Ils les présenteront comme totalement inoffensifs en s’appuyant sur des études pseudo-scientifiques. Et, dans quelques années, on constatera qu’ils sont à l’origine de pollutions et de maladies incurables.

Mais, bon, restons optimiste. Il se peut que l’on finisse par gagner…

Brunet Isabelle http://www.katisa-editions.com Ebooks et articles gratuits sur le développement personnel, le business et la santé au naturel
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cancer Pesticides
Commentaires
6 votes
par Les Pestes Acides (IP:xxx.xx9.156.82) le 24 mars 2010 a 15H23
Les Pestes Acides (Visiteur)

Cette semaine est d’ailleurs la semaine pour des alternatives aux pesticides, lancée par le MDRGF.

A cette occasion, nous vous invitons à découvrir le groupe de musique, les Pestes Acides, qui dénonce dans un clip au vitriol l’utilisation irraisonnée des pesticides ...

http://www.dailymotion.com/video/xc...

3 votes
par lucide (IP:xxx.xx8.202.27) le 24 mars 2010 a 23H38
lucide (Visiteur)

Apparemment vous en doutiez puisque vous ne l’annoncez que maintenant

2 votes
(IP:xxx.xx2.43.140) le 25 mars 2010 a 10H48
 (Visiteur)

Il n’y a qu’à voir comment se prépare un agriculteur avant de manipuler ces produits. Une vraie tenue nucléaire "alpha" !

Mais les quantités manipulées par les agriculteurs nont rien à voir avec celles que l’on peut retrouver dans nos assiettes.

Tout est une question de dose comme disait Paracelse.

Ici la vidéo d’une conférence faisnt la présentation des résultats d’une étude sur l’évolution de l’origine des cancers en France sur 50 ans : http://www.dailymotion.com/video/x7... @+

1 vote
par lenonsensdelavie (IP:xxx.xx0.216.208) le 25 mars 2010 a 12H31
lenonsensdelavie (Visiteur)

"le souhait du Grenelle de l’Environnement qui préconise leur diminution de 50 % d’ici 2018." ça la connerie est pas prête de s’arrêter. nous prouvons par a+b, mais non voyons... laissez grossir leur porte monnaie... de toute façon c’est vous qui crevez... mais punaise, mince quoi, qu’attendons nous pour nous prendre main et sortir de cette bêtise humaine... nous sommes la seul espèce de la planète à s’empoisonner... tout seul comme des grands... ce n’est pas un grenelle qu’il faille, mais un refus de notre par, et la seule chose qui puisse les stopper dans leur ânerie, n’est autre que notre façon de consommer... faisons autrement pour vivre mieux...