Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Orthodontie : les bagues induisent une prolifération bactérienne
Orthodontie : les bagues induisent une prolifération bactérienne
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 avril 2009
Auteur de l'article
Estelle Vereeck, 26 articles (Dentiste)

Estelle Vereeck

Dentiste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
26
nombre de commentaires
66
nombre de votes
2

Orthodontie : les bagues induisent une prolifération bactérienne

Orthodontie : les bagues induisent une prolifération bactérienne

Parmi les nombreux inconvénients liés aux bagues d’orthodontie, celui d’entraver l’hygiène n’est pas le moins important. Il est un fait que bagues, attaches et fils orthodontiques sont de véritables nids à plaque bactérienne et ceci même si l’hygiène est bonne.

Produire un brossage efficace relève de l’exploit quand on porte un dispositif orthodontique tel que celui-ci (photo ci-contre). Orthodontie : les bagues induisent une prolifération bactérienne
 

Bagues d’orthodontie et prolifération bactérienne

La plaque bactérienne sert de nourriture aux germes qui colonisent l’espace buccal et les surfaces dentaires. Les résidus sucrés adhérant au matériel orthodontique fixé en bouche, nourrissent les bactéries qui prolifèrent ainsi que les champignons. Lors d’un traitement d’orthodontie, les bagues induisent une prolifération bactérienne, telle est la conclusion logique de chercheurs japonais au terme d’une étude(1) menée sur 58 patients. Les chercheurs de l’université de Kagoshima ont étudié la présence de bactéries opportunistes et de champignons en comparant la flore buccale des porteurs de bagues orthodontiques avec celle de personnes n’en portant pas.
 

Bouillon de culture

La conclusion est sans appel : il y a plus de bactéries opportunistes et de levures ou champignons chez les personnes en traitement d’orthodontie, comparativement avec celles qui ne le sont pas. De plus, l’étude montre que la quantité de germes (bactéries et champignons) présents en bouche augmente au cours du traitement d’orthodontie. Plus celui-ci est long, plus la quantité de germes est importante. C’est au point que les chercheurs dans leurs conclusions mettent en garde contre l’utilisation des bagues chez les patients immunodéprimés. Les germes buccaux prolifèrent d’autant plus que le métal des bagues, libéré par corrosion au contact de la salive, sert de nourriture aux bactéries qui apprécient tout particulièrement le fer que contiennent ces alliages.
 

Orthodontie et caries

Cette étude japonaise recoupe les résultats d’une étude antérieure qui montrait que les porteurs d’appareillage fixe d’orthodontie développent davantage de caries dès le premier mois de traitement et montrent une plus grande sensibilité à la carie (Hua et coll, 2001) (3). Les bactéries prolifèrent d’autant plus que dans certains cas les colles employées pour fixer les bagues sur l’émail peuvent elles aussi servir de support de croissance aux bactéries.
 

Orthodontie et déchaussement

La prolifération bactérienne explique l’apparition rapide d’un saignement de gencive chez les porteurs de bagues d’orthodontie, et ce même avec un brossage régulier. La prolifération des germes induite par les bagues d’orthodontie explique en partie pourquoi l’orthodontie cause des problèmes de déchaussement, alors que paradoxalement la parodontite ou sa prévention justifie souvent la mise en route d’un traitement. "La prévention des problèmes de déchaussement n’est pas garantie par un traitement d’orthodontie et on ne saurait recommander un tel traitement, excepté pour une malocclusion importante" a conclu une autre étude(2) publiée en août 2008. On comprend la pertinence de cette conclusion à la lumière de l’étude japonaise.
 

Orthodontie : se passer des bagues

Les bagues d’orthodontie sont par nature des dispositifs peu hygiéniques, d’autant qu’elles se prêtent à une pratique peu recommandable : le recyclage des bagues. L’orthodontiste aura tout intérêt à privilégier les appareils amovibles qui n’ont pas ces inconvénients.
Estelle Vereeck, auteur d'ouvrages grand public sur la dentisterie holistique

POST-SCRIPTUM

SOURCES

  • (1) Kitada et coll. Increase in detectable opportunistic bacteria in the oral cavity of orthodontic patients. Intl Jl of dentalhygiene On line, 6 mars 2009.
    Résumé de l'article en anglais

    (2) Bollen et coll. Effects of malocclusions and orthodontics on Periodontal Health : evidence from a systematic review. J Dent Educ. 72(8) : 912-918. Aout 2008

    (3) Voir la référence de cette étude dans la bibliographie d'Orthodontie, halte au massacre
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies