Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
On dort mieux à 100 ans
On dort mieux à 100 ans
note des lecteurs
date et réactions
28 octobre 2010
Auteur de l'article
R. Bartet, 52 articles (Journaliste )

R. Bartet

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
52
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

On dort mieux à 100 ans

On dort mieux à 100 ans

Loin des clichés associant vieillesse et insomnie ou troubles du sommeil, les hommes centenaires en bonne santé ont une très bonne qualité de sommeil. C’est ce qu’en déduit une récente étude réalisée auprès d’un large panel de personnes très âgées vivant en Chine. La qualité de notre sommeil dépendrait également de notre statut économique et de l’accès aux soins de santé.

On s’est souvent penché sur le sommeil des bébés, des hommes ou femmes actives ou encore sur celui des « seniors », mais plus rarement sur celui des personnes de plus de 80 ans.
La Chine, pays qui compte le plus de centenaires au monde, a été le terrain privilégié d’une étude examinant la qualité du sommeil chez les personnes très âgées.
Réalisés en 5 vagues et dans 22 provinces, 80 000 entretiens en face à face ont été menés. Sur ce vaste panel, 14 376 des personnes interrogées étaient des centenaires, 18 938 des nonagénaires et 20 823 des octogénaires. Les conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue Sleep du 1er mai.

A la question : « comment jugez-vous la qualité de votre sommeil ces derniers temps ? », 65 % des participants ont répondu : bonne, voire très bonne, dont 70 % des personnes du groupe des plus de 100 ans. Avec une moyenne de 7,5 heures de sommeil par nuit en incluant les siestes et les sommes de la journée, les auteurs de cette étude se sont également aperçus que les hommes étaient 23 % plus susceptibles que les femmes à mieux dormir.
La qualité du sommeil des personnes très âgées dépend aussi et surtout de leur état de santé. Les affections de longue durée ou les maladies retentissent en effet sur le sommeil, tout comme l’anxiété et les causes psychologiques.

D’autres facteurs tels que le statut économique et l’accès aux soins de santé jouent sur la qualité du sommeil des « vieillards ». Les participants dorment bien à 56 % si leur statut économique est suffisant et à 84 % pour un accès à des soins médicaux garanti.
Les auteurs concluent par un lien entre qualité du sommeil et longévité. Alors, halte au stress et au café pour dormir mieux et vivre vieux !

Source : Chinese Longitudinal Healthy Longevity Survey, une etude réalisée par Danan Gu, Jessica Sautter, Robin Piphon et Zi Yeng publiée dans la revue Sleep du 1er mai 2010.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sommeil Vieillissement