Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
OGM : Une académie de médecins demande un moratoire immédiat
OGM : Une académie de médecins demande un moratoire immédiat
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 juin 2009 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Lesmotsontunsens, 35 articles (Rédacteur)

Lesmotsontunsens

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

OGM : Une académie de médecins demande un moratoire immédiat

OGM : Une académie de médecins demande un moratoire immédiat

Le 19 mai 2009, l’Académie américaine de médecine environnementale (AAEM) a publié un rapport alarmant sur les aliments génétiquement modifiés. Notant que "les denrées alimentaires génétiquement modifiées représentent un risque sérieux pour la santé", elle appelle à un "moratoire immédiat" sur ces OGM. 

Citant plusieurs études sur les animaux, l’AAEM - association internationale de médecins et professionnels de la santé soucieux d’aborder les aspects cliniques de la santé environnementale - conclut qu’"il y a plus qu’un lien fortuit entre les aliments génétiquement modifiés et leurs effets sur la santé". En outre, "les denrées alimentaires génétiquement modifiées représentent un risque sérieux pour la santé en matière toxicologique, allergique et immunitaire, ainsi que dans les domaines des fonctions reproductives et plus généralement métaboliques, physiologiques et génétiques".
 

Moratoire immédiat

Conséquence de ces constatations, l’AAEM appelle à la mise en place immédiate d’un moratoire sur les aliments génétiquement modifiés, complété par l’instauration de tests de sécurité sanitaire et l’étiquetage des aliments. Les médecins sont aussi encouragés à informer leurs patients, la communauté médicale et le public qu’il faut éviter les aliments GM. Ils sont aussi priés d’examiner le rôle de ces aliments dans le processus des maladies de leurs patients. Enfin, l’Académie demande à ce que des études indépendantes sur les liens "maladie/OGM" soient mises sur pied, sur le long terme.
 
"Plusieurs études animales ont montré que les aliments génétiquement modifiés endommagent certains organes. Compte tenu de ces preuves, il est impératif d’instaurer un moratoire sur les aliments génétiquement modifiés pour la sécurité de nos patients et pour la santé publique", a déclaré Amy Dean, membre du conseil d’administration d’AAEM. Dr John Boyles, allergologue de l’Ohio, affirme avoir "toujours testé les allergies au soja chez [ses] patients, mais maintenant que le soja est génétiquement modifié, il est si dangereux qu[’il] dit aux gens de ne jamais en manger".
 

Les enfants "animaux d’expérimentation"...

Biologiste de renommée mondiale, Pushpa Bhargava va encore plus loin. Après avoir passé en revue plus de 600 études scientifiques, il conclut que les OGM sont un des principaux responsables de la forte détérioration de la santé des Américains. Le biologiste David Schubert du Salk Institute signale que "les enfants sont les plus susceptibles d’être affectés par des toxines alimentaires et d’autres problèmes" liés aux OGM. Pour lui, sans une étude approfondie, les enfants deviennent "des animaux d’expérimentation". En réalité, en l’absence d’étude sur le long terme, chaque citoyen est devenu un cobaye. Pire, en l’absence d’étiquetage, il sera impossible d’étudier, plus tard, les conséquences de cette alimentation high-tech.
 

Testicules bleues et ADN modifié...

La description des études de l’AAEM fait froid dans le dos... La descendance de rats femelles nourries au Soja OGM mourrait pour la plus grosse partie dans les 3 semaines, comparé aux 10% du groupe témoin. Les survivants étaient plus frêles et déclaraient régulièrement des problèmes de santé. Les mâles, pour leur part, ont vu leurs testicules changer de couleur, devenues subitement bleu foncé, tandis que leur sperme était modifié. Encore un petit effort et on pourra lancer la mode des testicules fluorescentes, succès assuré en boîte de nuit. Moins drôle, et plus alarmant, l’ADN des embryons dont la mère était nourrie aux OGM était... modifié.
D’autres études menées en Inde ont révélé que la plupart des bisons nourris aux graines de coton GM montrait des complications : accouchements prématurés, avortements, stérilité. Beaucoup de veaux sont morts. Aux États-Unis, une vingtaine de paysans ont signalé des milliers de porcs devenus stérile après avoir consommé certaines variétés de maïs GM. Certains faisaient de fausses grossesses, d’autres ont donné naissance à des sacs d’eau. Idem pour les vaches et les taureaux.
 

Stérilité et mortalité infantile aux Etats-Unis

Les catastrophes rapportées par l’AAEM sont nombreuses, toutes plus inquiétantes les unes que les autres. D’autant qu’une bonne partie des OGM produisent leurs propres pesticides... dont on sait qu’ils sont nuisibles pour la santé, même à faible dose. Aux Etats-Unis, premier consommateur d’OGM alimentaires, le poids des bébés à la naissance est en baisse, tandis que stérilité et mortalité infantile sont en hausse. Allez savoir pourquoi...
 
Pour en savoir plus, voir notre dossier OGM, le communiqué de l’AAEM et cet excellent article de Jeffrey Smith
Napakatbra
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques OGM
Commentaires
2 votes
par Capitaine Poltron (IP:xxx.xx8.114.156) le 23 juin 2009 a 11H08
Capitaine Poltron (Visiteur)

Le titre d ’ « académie » n’est as réglementé. N’importe qui peut fonder une académie. Il y a même la Star’ac. Pour ce qui concerne l’AAEM, un minimum d’esprit critique s’impose : rendons nous en effet sur son site : www.aaemonline.org.

Au premier coup d’œil on repère des thèmes récurrents de la « médecine » parallèle comme les MCS (une maladie immaginaire), le combat stupide contre le mercure dans les amalgames et les vaccins , les traitements par chelation, une page de publicité pour une foultitude de compléments alimentaires(vitamines, anti-oxidants, enzymes, hormones…), la rhétorique « holistique » commune à toutes les médecines parallèles, des liens vers des associations aux nom évocateurs (association américaine pur la liberté médicale, association américaine de médecine holistique…).

Rien à voir avec la médecine environnementale, qui a pour but non pas de soigner tel ou tel patient mais d’agir sur l’environnement (en émettant des recomendations sur la qualité de l’eau, de l’air etc.) Car une fois que l’on est malade, on a besoin d’un spécialiste de la maladie en question (allergologue,cancérologue, dermatologue ou autre) et pas de médecine environnementale.

Il s’agit d’une médecine charlatanesque, dénoncée comme telle par Quackwatch : http://www.quackwatch.org/04Consume...

L’AAEM ne se livre, contrairement à son titre, à aucune étude de médecine environnementale. La seule chose qui pourrait y ressembler serait sa dénonciation des OGM. Mais je dis bien « pourrait ».

Tout d’abord la liste des maladies attribuée aux OGM est ridiculement étoffée : « infertility, immune dysregulation, accelerated aging, dysregulation of genes associated with cholesterol synthesis, insulin regulation, cell signaling, and protein formation, and changes in the liver, kidney, spleen and gastrointestinal system ».

Naturellement pas une étude épidémiologique montrant la moindre corrélation entre l’une de ces maladie et la consommation de plantes transgénique n’est citée, et pour cause. Les seules source citées sont le top ten des anti-OGM : Velimirov, putzai, malatesta…sans oublier le transcendental Garry Smith (le yogi volant, du Parti de la loi Naturelle). Toutes ces soit disant études ont été largement discréditées depuis longtemps.