Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Numerus Clausus en médecine : relèvement limité pour 2012
Numerus Clausus en médecine : relèvement limité pour 2012
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2011
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 599 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
599
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Numerus Clausus en médecine : relèvement limité pour 2012

Numerus Clausus en médecine : relèvement limité pour 2012

Comment lutter contre le manque de médecins en zone rurale ? Xavier Bertrand, ministre de la Santé, Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur, et Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, se sont mis d’accord le 8 décembre dernier : Le numerus clausus qui fixe le nombre d’étudiants en médecine admis en deuxième année passera de 7400 à 7500. Ces 100 places supplémentaires sont complétées de 200 autres places supplémentaires qui seront réservées aux étudiants issus d’autres voies. Le nombre est jugé insuffisant dans de nombreux cercles.

La nouvelle était attendue dans le contexte du problème persistant des déserts médicaux. Pour lutter contre le manque de médecins en zone rurale, Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez et Nora Berra ont ainsi annoncé, le 8 novembre dernier, l’augmentation de 100 places du numerus clausus, qui passe à 7500, en prenant en compte les 200 places réservées aux passerelles. Le communiqué ministériel précise ainsi qu’ « il y aura 300 étudiants en médecine supplémentaires chaque année, à partir de la rentrée 2011-2012 ». Ce chiffre sonne comme une déception aux yeux de nombreux étudiants en Première Année Commune aux Etudes de Santé (Paces). Chez ces derniers, qui pour beaucoup visent la filière médecine et ont en tête le premier concours de fin d’année, « 100 places directes supplémentaires ça ne pèse pas lourd ». Le dispositif était bloqué depuis trois ans, mais ce nouveau seuil répond somme toute à l’objectif fixé par le ministère de la Santé en 2007.

Au gouvernement, on précise que « la répartition entre les facultés et les régions se fera en concertation avec les doyens et les syndicats d’internes ». Les déserts médicaux sont dans tous les esprits, et Xavier Bertrand a précisé qu’il aurait souhaité annoncé un chiffre plus conséquent mais, regrette-t-il, « il y a des contraintes budgétaires et matérielles sur le terrain, concernant notamment les stages en hôpital ou chez les praticiens, qui nous ont ramené à une dure réalité ». C’est néanmoins avec son sourire des beaux jours que Xavier Bertrand a annoncé au micro d’Europe 1 que « nous allons passer en tout de 7700 à 8000 futurs médecins ». Pierre Morel-A-L'Huissier, député lozérien de la Droite rurale, évoque « des mesures intéressantes, mais insuffisantes ». Ce dernier dénonce « un manque de courage politique ».
 

La rédaction CareVox
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus