Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Nuage chimique de Rouen : aucun risque pour la santé ?
Nuage chimique de Rouen : aucun risque pour la santé ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 janvier 2013 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Nuage chimique de Rouen : aucun risque pour la santé ?

Nuage chimique de Rouen : aucun risque pour la santé ?

Une fuite importante de mercaptan s’est produite dans l’usine Lubrizol, à Rouen. Elle a eu pour effet de dégager, dans la nuit du 21 au 22 janvier, une odeur incommodante qui a été ressentie de Paris jusqu’au sud de l’Angleterre. Les services de secours ont été submergés par les appels. Mais il s’agirait, selon la préfecture de Seine-Maritime, d’un nuage de gaz jugé non toxique et « sans risque pour la santé ». Ce dernier point doit cependant être clarifié.

« Purée ça sent l’huile de vidange dégueulasse dehors ». Voilà un exemple de commentaires qui ont inondé les réseaux sociaux dans la matinée du 22 janvier. En cause ? Une odeur épouvantable qui s’est dégagée au fil de la nuit dans la ville de Rouen et qui s’est répandue d’un côté jusqu’au bassin parisien et de l’autre jusqu’au sud de l’Angleterre. Et des personnes se sont plaintes de maux de tête, avec parfois des yeux qui piquent. Cette odeur accompagnait un nuage, résultant lui-même d’un dégagement gazeux dans l’entreprise Lubrizol, implantée dans la ville et spécialisée dans les additifs pour lubrifiants. Le gaz en question est du mercaptan, qui serait, aux dires des autorités sanitaires, dégagé en « concentration très faible  ».
 
Différentes sources ont indiqué très tôt que « les émanations ne sont pas toxiques ». Le mercaptan (ou méthyl mercaptan) est un gaz qui est le plus souvent employé pour donner une odeur à d’autres gaz plus discrets… et il est aussi produit naturellement par le corps humain, au cours de la digestion (et étant responsable de l’odeur de l’urine et de la mauvaise haleine). Ce gaz, est-il réellement sans risque pour la santé comme le clament différentes autorités ? A faible dose, oui. Et la préfecture de Seine-Maritime, qui procède à des relevés, n’est pas inquiète : « Il peut y avoir quelques cas isolés d’intolérance au produit, mais on est surtout dans la réaction psychologique liée à l’odeur ».
 
Mais l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) insiste sur le fait que ce produit demeure un gaz toxique par inhalation, indiquant que « des risques d’intoxication existent lorsque les doses sont importantes ». Dans ce dernier cas peuvent survenir une irritation pulmonaire, des nausées, des vomissements, des diarrhées et des troubles de conscience. Dans les cas les plus graves, les personnes intoxiquées voient survenir un œdème aigu du poumon lésionnel avec, à la clé, une atteinte rénale transitoire. Répondant aux nombreuses personnes incommodées par l’odeur, Les pompiers de Paris ont déclaré lors d’un point presse que « le nuage se dissipera naturellement en fonction des conditions météorologiques ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Odeurs Toxicité
Commentaires
1 vote
par Pierrot11 (IP:xxx.xx1.24.24) le 23 janvier 2013 a 15H22
Pierrot11 (Visiteur)

Les mercaptans dont le méthyl mercaptan CH3-S-H est un produit bien connu des chimistes. Sa toxicité est fournie par différents sites dont ceux de l’INRS et de l’INERIS. La dose réglementaire maximal est de 15 ppm (valeur non atteinte à Rouen) sa DL50 est de 1,7 mg/kg chez le rat. Concernant l’accident de Rouen, il n’y a aucun risque sanitaire mais l’odeur est désagréable même à très faible concentration, tout au plus des nausées et maux de tête pour certaines personnes sensibles. Sa destruction par voie oxydante est en cours de réalisation.

1 vote
par desabuse (IP:xxx.xx8.213.73) le 23 janvier 2013 a 17H33
desabuse (Visiteur)

Ca me fait penser aux agriculteurs que l’on peut appeler "chimistes" également qui donnent l’ensilage l’hiver aux bovins, ce produit falsifié qui émet une odeur pestilentielle. Mais pour eux, tout le monde sait que ca ne peut pas être pas dangereux et qu’ils ont tous les droits, celui d’empester et d’empoisonner.