Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Morte à cause des effluves d’un pressing à Nice
Morte à cause des effluves d'un pressing à Nice
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 décembre 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Morte à cause des effluves d’un pressing à Nice

Morte à cause des effluves d'un pressing à Nice

Une niçoise est morte empoisonnée par le perchloroéthylène qui émanait d’un pressing se trouvant sous son appartement. Une information judiciaire a été ouverte, visant le pressing pour homicide involontaire. L’Etat, de son côté, tarde à réglementer l’usage du solvant, utilisé pour le nettoyage à sec. Le produit devrait être totalement retiré du marché américain en 2020, mais la France, elle, préfère voir venir.

Le perchloroéthylène, un solvant classé cancérigène probable et utilisé pour le nettoyage à sec, aurait été responsable du décès de José-Anne Bernard, survenu le 25 décembre 2009. Cette niçoise âgée de 72 ans et domiciliée au premier étage d’un immeuble comptant, depuis le 17 mars 2008, un pressing au rez-de-chaussée a succombé d’une crise cardiaque. Mais pas de la façon la plus fréquemment observée : l’autopsie a révélé chez la victime un empoisonnement graduel par perchloroéthylène. Et le pressing a du fermer ses porter l’été dernier.

Etiqueté cancérigène probable « groupe 2A » par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), ce produit est également décrié par André Cicolella, chercheur en santé environnementale et spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires à l’Institut National de l’Environnement et des Risques (INERIS), qui y voit un « toxique pour le rein, le foie et le système nerveux ». Dès l’ouverture de l’information judiciaire par le parquet de Nice, le Réseau Environnement Santé (RES) et Générations futures sont montés au créneau pour demander l’interdiction du perchloroéthylène dans les pressings. Les deux associations ont dénoncé « l’utilisation du perchloroéthylène » dans ce type d’activité « qui a pour conséquence la dégradation de la santé des travailleurs du secteur et des riverains ».

Des incidents du même type auraient cours ailleurs en France. Selon Rue89 au mois de janvier 2009, à Montrouge, trois enfants qui habitaient au-dessus d'un pressing ont dû être évacués par les pompiers et hospitalisés. Ils souffraient de graves troubles respiratoires. Par ailleurs le fils de la victime niçoise, Frédéric Bernard, cite le cas de deux restaurateurs rennais, Pascal Denot et Thierry Drouin, présenteraient des lésions au cerveau et se battraient pour la fermeture d’un pressing attenant à leur commerce.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx6.158.85) le 25 août 2014 a 12H59
 (Visiteur)

pour plus d’infos sur les dangers des solvants dans les pressings : La prévention des risques professionnels et environnementaux des pressings : http://www.officiel-prevention.com/...