Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Moins de décès en France en 2011
Moins de décès en France en 2011
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 décembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Moins de décès en France en 2011

Moins de décès en France en 2011

Selon les récentes statistiques d’état civil sur les décès de l’INSEE, en 2011, 545 057 personnes sont décédées en France, dont 10 262 en Outre-mer. Par ailleurs, le nombre de décès a diminué de 1,1 % par rapport à l’année précédente après 4 années consécutives d’augmentation. Cette baisse du nombre de décès fait repasser pour la première fois depuis la canicule de 2003, en dessous de la barre des 550 000 décès atteinte en 2010.

Les explications plus approfondies permettent de placer le pic du nombre de décès à 86 ans pour les hommes et 91 ans pour les femmes. Par ailleurs, le nombre de décès dans les établissements hospitaliers publics ou privés et dans les maisons de retraite est en hausse avec des taux qui sont respectivement de 57,5 % et 11,6 %, tandis que celui des décès à domicile diminue pour se positionner à 25,1 %. On notera que la part des décès sur la route ou dans un lieu public a très légèrement diminué entre 2001 et 2011 (de 2 % à 1,5 %).

Concernant le décès des enfants de moins d’un an, leur nombre a diminué de 5,9 % par rapport à 2010. Cette forte progression est la deuxième consécutive et fait passer leur nombre sous la barre des 3 000 après plusieurs années de stagnation.

La période de l’année durant laquelle les décès sont les plus nombreux est celle de l’hiver et tout particulièrement au mois de janvier et décembre. En revanche, en Outre-mer, le nombre de décès est plus élevé pendant les mois d’été.

Par ailleurs, la proportion de défunts de nationalité française est stable (96 %), les défunts étrangers sont essentiellement de nationalité espagnole, italienne ou portugaise. Concernant les défunts de nationalité maghrébine, leur part diminue. En 2011, il y a eu 8 800 décès de ressortissants des trois pays de l’Europe du Sud précédemment cités pour 6 900 décès de Maghrébins.

On notera que la proportion des défunts nés en France s’est également stabilisée et se situe autour de 88 % depuis une dizaine d’années. Alors qu’en 1998 les personnes nées dans la Péninsule ibérique ou en Italie étaient un peu plus nombreuses à mourir en France que les personnes nées au Maghreb (17 200 contre 16 500), c’est dorénavant l’inverse (19 500 contre 26 100 en 2011).

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Mort