Accueil du site
> Santé & Maladies > Vérité sur...
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mobilisation pour la Journée mondiale du Lymphome
Mobilisation pour la Journée mondiale du Lymphome
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 septembre 2013
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Mobilisation pour la Journée mondiale du Lymphome

Mobilisation pour la Journée mondiale du Lymphome

Pour la septième consécutive la Journée mondiale du Lymphome est organisée le 15 septembre prochain afin de sensibiliser le grand public sur cette pathologie méconnue malgré son incidence élevée en France. A Paris, place de l’Hôtel de ville un bus événementiel va au devant du public mardi 10 septembre de 10h à 18h.

Le lymphome est une forme de cancer dont la fréquence augmente le plus. C’est le 1er cancer chez l’adolescent et le jeune adulte et le 5ème cancer chez l’adulte. Chaque année en France 14 000 nouveaux cas sont diagnostiqués, soit presque deux fois plus que les leucémies, ce qui en fait l’une des formes de cancer les plus répandues. Ils sont responsables de 5 000 décès par an. Les lymphomes peuvent toucher tout le monde et à tout âge.
 
Lors du diagnostic, plus de la moitié des patients n’ont jamais entendu parler du lymphome et 74% ignorent que cette pathologie est une forme de cancer. Cette méconnaissance du lymphome et la relative difficulté pour les professionnels de santé à identifier clairement ses symptômes jouent en défaveur d’un diagnostic plus précoce de la maladie qui constituerait un facteur d’amélioration du pronostic.
 
Le lymphome est une forme de cancer qui se développe dans le système lymphatique, 80 types de lymphomes ont été identifiés par l’OMS. De gravité et d’évolution très variables, classées essentiellement en deux grandes catégories :
-les lymphomes hodgkiniens, encore appelés « maladie de Hogdkin », forme la plus connue de lymphome qui représente moins d’un cas delymphomes sur sept,
-les lymphomes non hodgkiniens, communément appelés « lymphomes », le plus fréquent, dont le nombre de cas a augmenté de près de 5% par an au cours des dernières décennies.
 
Le diagnostic et la prise en charge des lymphomes sont aujourd’hui bien maîtrisés par les hématologues. Ils sont organisés en réseaux de santé très structurés sur le territoire national et s’appuient sur des recommandations de bonnes pratiques établies par des groupes coopérateurs qui permettent de poser un diagnostic sûr et d’optimiser la prise en charge des patients.
 
Cette année, l’Association France Lymphome Espoir va au devant du public, des patients et des proches en lançant une campagne de sensibilisation auprès des adolescents et jeunes adultes intitulée « Lymphome, 1er de sa classe, il fait un malheur chez les ados ».
 
A Paris, un bus d’information sera présent sur le parvis de l’Hôtel de Ville mardi 10 septembre de 10h à 18h et une conférence se tiendra à la Mairie du IV°, salle des Fêtes, 2 place Baudoyer à 17H.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté