Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
« Mitterrand euthanasié et Sarkozy sous pilules miracles »
«Mitterrand euthanasié et Sarkozy sous pilules miracles»
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 avril 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

« Mitterrand euthanasié et Sarkozy sous pilules miracles »

«Mitterrand euthanasié et Sarkozy sous pilules miracles»

Deux journalistes, Laurent Léger et Denis Demonpion, sont les auteurs du livre "Le dernier tabou, révélations sur la santé des présidents", sorti le 10 avril dernier aux éditions Pygmalion. Dans cet ouvrage, ils affirment que François Mitterrand, atteint d’un cancer depuis 14 ans, a vu son calvaire « abrégé à sa demande », et que Nicolas Sarkozy prend des comprimés dépourvus d’autorisation de mise sur le marché dans le but de se doper.

Visite médicale au grand jour pour les locataires de l’Elysée, et le diagnostic est on ne peut plus clair : Tous les présidents, de De Gaulle à Sarkozy, auraient menti sur leur état de santé. On le savait déjà plus ou moins, mais cette fois le ton est direct. Dans leur livre publié cette semaine, Laurent Léger et Denis Demonpion ne vont pas par quatre chemins pour évoquer la mort du quatrième président de la cinquième république : « En janvier 1996, François Mitterrand, rongé par un cancer depuis 14 ans, était cloué au lit et a vu son calvaire abrégé par une injection d’un produit létal ou suffisamment sédatif par voie intraveineuse. On a pu parler d’euthanasie ».

Et des révélations sont également faites sur le président actuellement candidat à sa propre succession : « Nicolas Sarkozy avale des comprimés dépourvus d’autorisation de mise sur le marché (AMM), ce sésame indispensable à la commercialisation et la prescription de tout médicament. Ces produits le remettent d’aplomb. Il se pourrait, mais ceci hypothétique, qu’il s’agisse de traitements interdits à la vente en France, comme la DHEA, l’hormone anti-vieillissement, particulièrement stimulante, ou bien d’EPO, la protéine favorite des sportifs, augmentant la production de globules rouges. Il se pourrait également qu’il s’agisse de simples stéroïdes ou corticoïdes, voire des vitamines ». Contacté, l’Elysée n’a pas encore réagi aux dires des deux auteurs.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par clemence (IP:xxx.xx9.96.208) le 15 avril 2012 a 15H36
clemence (Visiteur)

cet article du NYT sur françois Hollande est aussi incendiaire sur N.S accusé d’ètre un ado attardé entouré de personnes vulgaires. http://zebuzzeo.blogspot.fr/2012/04...

0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.80.247) le 16 avril 2012 a 09H27
trape (Visiteur)

Autant la DHEA que l’EPO, peuvent être prescrites, en France, même si ces molécules appartiennent à la liste des produits dopants ; ce qui montre la relativité de cette liste quant aux effets négatifs, sur l’organisme et surtout à la diabolisation de ces molécules dans les médias. Tout n’est qu’une question d’indication et non pas de morale, comme on pourrait le croire, en écoutant les propos médiatisés, sur la question du dopage. On vend facilement, du "bien" ou du "mal" avec des fins de manipulation, alors que la réalité est plus complexe, plus multiforme et certainement pas manichéenne. Je ne crois pas que la question de l’hormonothérapie de supplémentation, chez le senior, soit le sujet de ces deux journalistes ; c’est pourtant la seule qui est posée avec la DHEA,car la "prise de médicaments" de chacun appartient au domaine privé, avec des indications thérapeutiques (même si, pour la DHEA, toutes les études ne sont pas concluantes,).