Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mireille Faugère : "Faire préférer l’AP-HP"
Mireille Faugère : "Faire préférer l'AP-HP"
note des lecteurs
date et réactions
7 janvier 2011
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

Mireille Faugère : "Faire préférer l’AP-HP"

Mireille Faugère : "Faire préférer l'AP-HP"

Le 14 décembre, Mireille Faugère, directrice générale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, a présenté ses priorités et les grandes lignes de son programme d’action. Avec un objectif : rester le numéro un des hôpitaux publics universitaires européens.

Nommée il y a trois mois, Mireille Faugère a d’abord souhaité prendre le temps de découvrir l’AP-HP et d’aller à la rencontre des femmes et des hommes qui la composent . De cette période d’immersion, elle dit être marquée par l’image d’une "institution exceptionnelle" et s’être forgé une ambition : "conforter le statut de premier hôpital public universitaire européen de l’AP-HP".
Une institution qui est cependant confrontée à de réels défis a-t-elle rappelé : l’évolution des besoins en matière de santé, une démographie médicale de plus en plus tendue, un environnement plus concurrentiel ou encore une contrainte financière appelée à durer dans le contexte du nécessaire redressement des comptes sociaux.

En concevant une offre plus moderne, en s’organisant mieux et en développant son activité, l’AP-HP est en mesure de faire face à la pression budgétaire et de préserver ses capacités d’investissement ultérieures sans aggraver son endettement.

Pour relever ces défis, il faudra cependant être capable de "faire préférer l’AP-HP". La faire préférer aux patients, bien sûr, grâce à une amélioration de l’environnement des soins et du parcours des malades, mais aussi grâce à une plus grande ouverture sur l’extérieur en s’impliquant encore davantage en amont et en aval de l’hospitalisation. Il faudra aussi "faire préférer l’AP-HP" à ses personnels, en favorisant un dialogue social de qualité et en renforçant la politique en faveur des crèches ou du logement, en veillant à la carrière des jeunes praticiens, et en développant la recherche.

Mireille Faugère a également exposé les priorités qu’elle entend fixer à l’AP-HP. Ce sera le cas, dès 2011, de la mise en place effective des 12 groupes hospitaliers, du déploiement du plan stratégique 2010-2014 ou du basculement sur un nouveau système informatique de gestion.

L’AP-HP devra également se mobiliser pour développer les activités ambulatoires (entrée le matin / sortie le soir) et augmenter le taux d’utilisation de ses blocs opératoires et de ses équipements (IRM, scanner etc..), encore insuffisant. L’amélioration de la prise en charge "au quotidien" des malades sera également érigée au rang des priorités, de même que l’amélioration des conditions de travail des agents. La directrice générale a aussi pointé un certain nombre de progrès à accomplir, en particulier sur la qualité de la facturation, sur la prescription de médicaments ou d’examens de laboratoire.

Ces efforts vaudront également pour le siège de l’AP-HP, avec une organisation plus resserrée et plus réactive. La création de deux nouvelles directions témoigne de cette impulsion que souhaite donner Mireille Faugère à l’accompagnement de la transformation : la direction du pilotage de la transformation - véritable "tour de contrôle" de la mise en œuvre des réformes - et la direction du service aux patients, chargée d’apporter aux malades la même qualité - d’accueil, de gestion des rendez-vous, d’information et de vie à l’hôpital ou après celui-ci - que celle qui prévaut déjà en matière de soins.

« L’AP-HP est l’endroit où se pratique et se transmet le meilleur de la médecine d’aujourd’hui et où s’invente la médecine de demain. Elle doit le rester durablement » a-t-elle conclu.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital