Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Michelle Obama lance un plan contre l’obésité infantile
Michelle Obama lance un plan contre l'obésité infantile
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
11 février 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Michelle Obama lance un plan contre l’obésité infantile

Michelle Obama lance un plan contre l'obésité infantile

La Première dame des Etats-Unis a lancé cette semaine son programme de santé, « Let’s move ». Ce dernier vise à faire disparaître « l’épidémie de l’obésité infantile » en l’espace d’une génération. Les moyens qu’elle préconise rejoignent les recommandations formulées depuis de nombreuses années par les médecins.

Face à l’obésité juvénile, la locataire de la Maison Blanche estime que « nous ne sommes pas en présence d’une maladie contre laquelle un remède ferait surface un jour ou l’autre ». Selon l’épouse de Barack Obama « vaincre l’obésité ne se fera pas par le biais d’une prouesse technologique, telle que l’envoi d’un homme sur la Lune ou la découverte d’Internet. Nous avons dès à présent les moyens pour aider nos enfants à mener une vie saine ». Les moyens que se donne Let’s Move : venir à bout de la pathologie en donnant un coup d’accélérateur à l’activité physique et à l’alimentation équilibrée dans les écoles. Il serait temps. A en croire les statistiques, 32% des enfants et adolescents américains seraient en surpoids.

Pour Michelle Obama, la culture du jardin devrait être mise au premier plan, à la campagne comme à la ville : « Même les enfants provenant des centres urbains commencent à s’impliquer dans la culture de légumes. Ils les font pousser, les récoltent et les mangent ». De fait, la Première dame n’y va pas à la légère. Elle mobilise l’administration de Washington, les maires, les industries alimentaires, les restaurateurs ambulants, les associations médicales et les associations à but non lucratif afin de fixer une ligne commune qui pourrait être adoptée.

Le Congrès devrait entériner le Child Nutrition Act en cours d’année, et l’épouse du 44ème président des Etats-Unis s’est tournée vers les écoles en demandant d’une part un financement plus conséquent pour augmenter la part des fruits, légumes, céréales et produits laitiers dans les repas, et d’autre part un recours à des entraîneurs sportifs professionnels pour lancer des « cliniques sportives » à travers le pays. Par ailleurs, pour réduire le phénomène de « malbouffe », les fabricants d’aliments devront fournir des produits plus sains et mieux informer le public. Madame Obama peut malgré tout se défendre d’être une « puriste alimentaire » : elle ne cache pas son penchant pour les hamburgers et les frites, et dit ne souhaiter « en aucun cas dicter aux gens ce qu’ils doivent faire ».
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté