Accueil du site
> Dossiers > Dopez votre mémoire !
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Mémoire et apprentissage : l’influence de l’âge
Mémoire et apprentissage : l'influence de l'âge
note des lecteurs
date et réactions
23 décembre 2010
Auteur de l'article
R. Bartet, 52 articles (Journaliste )

R. Bartet

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
52
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Mémoire et apprentissage : l’influence de l’âge

Mémoire et apprentissage : l'influence de l'âge

La mémoire décline-t-elle inéluctablement avec l’âge et est-il vrai que l’on apprend mieux jeune ?

Monique le Poncin : On ne perd pas sa mémoire en vieillissant ; on perd la spontanéité de sa mémoire facile. Plus, vous aviez, jeune, une mémoire excellente, moins vous aurez de problèmes à mémoriser à l’âge de 70 ans à condition de la cultiver tout au long de votre vie, contrairement à celles ou ceux qui n’ont jamais su mémoriser.
 
« L’effet âge » c’est la perte de facilité pour différentes facultés comme courir, mémoriser  ; les difficultés sont de plus accentuées par la perte d’efficacité, en vieillissant, des organes sensoriels. En fait, les processus cérébraux de mémorisation ne sont pas atteints par l’âge ; pour accéder à leur efficacité, toujours possible, il faut de la méthode : il faut savoir apprendre !
 
Quand on est jeune, on est à l’apogée de l’efficacité et on a soif de connaissances… On est au top de sa vivacité mentale !
 

POST-SCRIPTUM

  • Monique Le Poncin est titulaire d’un doctorat ès Sciences d’Etat sur les bases neurophysiologiques de l’apprentissage. A l’origine du premier Institut de prévention du vieillissement cérébral au Kremlin-Bicêtre, elle a également créé le Centre de recherche Monique Le Poncin axé sur l’optimisation, l’entraînement cérébral et la formation continue.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies