Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Maladies non transmissibles, première cause de décès dans le monde
Maladies non transmissibles, première cause de décès dans le monde
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 septembre 2011
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Maladies non transmissibles, première cause de décès dans le monde

Maladies non transmissibles, première cause de décès dans le monde

Les maladies non transmissibles, tels que les maladies cardiovasculaires ou les cancers, ont entraîné la mort de 36 millions de personnes dans le monde en 2008, et occasionneraient près des deux tiers des décès à travers la planète. Ce constat, rendu public le 14 septembre par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est doublé d’une mauvaise note attribuée à la France. Les efforts déployés dans l’hexagone pour contrer ces maladies seraient en effet insuffisants.

Le rapport a été dressé par l’OMS à la veille d’un sommet des Nations Unies consacré à la santé les 19 et 20 septembre prochain. Celui-ci incite plus que jamais le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon à « inscrire les maladies non transmissibles en tête des priorités en développement » comme il l’avait souhaité. Les maladies non transmissibles (MNT), tels que les cancers, les cardiopathies, les pneumopathies ou encore le diabète seraient, de l’aveu même de Douglas Bettcher -un des responsables de l’OMS en charge de la lutte contre le tabagisme- « le meurtrier numéro 1 dans le monde ». Selon le rapport, les maladies cardio-vasculaires représenteraient 48% des décès attribués à l’ensemble des MNT, suivraient ensuite les cancers, responsables de 21% de ces décès, des maladies respiratoires chroniques (12%) et du diabète (3%).

Douglas Bettcher souligne que les principaux facteurs de MNT sont l’alcool, le tabac, le manque d’exercice physique, une mauvaise alimentation, la tension artérielle, le cholestérol et l’indice de masse corporelle. Menée dans 193 pays, l’enquête fait état de signaux alarmant partout. Les meilleurs élèves seraient le Japon (pour les femmes) et la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin (pour les hommes), qui s’en tirent avec la plus faible proportion de décès. En France, les MNT causeraient 87% du total des décès (comme aux Etats-Unis). L’OMS estime que Paris devrait consacrer davantage d’efforts pour combattre les maladies cardiovasculaires, le diabète, la sédentarité... et le tabagisme.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté