Accueil du site
> Santé & Maladies
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Maladie, parlez-en à vos proches
Maladie, parlez-en à vos proches
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2015
Auteur de l'article
lotus1, 8 articles (Rédacteur)

lotus1

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Maladie, parlez-en à vos proches

Maladie, parlez-en à vos proches

Avoir une maladie sérieuse est vraiment une phase difficile dans la vie d’une personne. Parfois, on ne comprend même pas pourquoi cela nous arrive. Pourtant, elle est là et il faut apprendre à vivre avec tant qu’elle n’est pas encore guérie. L’attente d’une guérison ou d’une amélioration de l’état de santé est encore moins grave que le fait de devoir vivre avec une maladie incurable (comme Alzheimer, le Sida ou le diabète). Beaucoup hésitent à en parler dans cette situation. Pourtant, c’est la meilleure manière d’alléger ses souffrances psychiques.


Pourquoi hésite-t-on à parler de sa maladie ?

Les raisons peuvent être multiples et peuvent dépendre de diverses circonstances. Il est normal et compréhensible qu’on ait peur de l’avenir, peur de la réaction de son entourage et du jugement des autres. Certains ont surtout peur de faire du mal aux proches intimes rien qu’en annonçant la mauvaise nouvelle. Cette peur de l'impact que votre situation a sur les autres est tout à fait normale. Toutefois, sachez que votre famille et vos amis veulent se soucier de vous et partager votre combat.

Ce qu’il faut retenir, c’est que, quelles que soient les raisons qui poussent un malade à garder le silence, cela ne fera que l’entraîner dans un état de frustration et de stress interminable.

Cependant, la nature elle-même de certaines maladies ainsi que leur gravité peut être à l’origine du blocage. En effet, certains des malades utilisent le silence pour lutter seuls contre une maladie jugée « honteuse ».

Comment choisir à qui parler ?

Le fait d’exprimer ses ressentis est primordial. Il faut pouvoir extérioriser ses sentiments de mal-être pour que de leur part vos proches puissent vous aider à traverser cette période difficile de votre vie.

Vous avez le choix entre votre famille, vos amis ou encore vos collègues. À vous de savoir à qui vous voulez en parler. Cependant, il vaut mieux partager la nouvelle avec des gens de confiance uniquement. Les personnes les plus proches de vous doivent la connaître avant les collègues de bureau par exemple.

Et si vous êtes seul, sachez que vous n'êtes pas le seul à vous battre contre cette maladie grave ou handicapante. Pensez à visiter des sites comme prévention-santé.eu. Vous allez voir que vous n’êtes pas seul. Dans un même temps, vous allez pouvoir rencontrer d'autres personnes, et (pourquoi pas ?) faire de nouveaux amis.

Toutes les maladies nécessitent une présence que ce soit réel ou virtuel. Il faut manifester vos inquiétudes. Garder tous pour soi n’est pas une chose à faire lorsqu’on est malade.

Être malade ne signifie pas, non plus, la fin du monde. C’est un combat à mener de front.  

Les avantages du partage d’expériences :

  • Se renfermer sur soi-même, c’est bloquer les aides.
  • Parler de sa maladie, de ses ressentis ou encore de ses doutes allège son psychique.
  • Le fait d’en parler soulage, mais aussi peut apporter le rétablissement. Se sentir allégé de ses doutes et de ses sentiments représente un pas de plus vers la guérison.
  • Avec le partage du vécu, vous pouvez aider les autres également ou connaître des pratiques alternatives qui pourront apaiser votre souffrance. Cas de la kinésithérapie.
  • Grâce au partage d'expérience, vous pourrez être amené à rencontrer des personnes ayant survécu. Leur survie peut vous motiver.


C’est toujours difficile de parler de sa maladie. Tous les médecins et professionnels dans le domaine de la santé le disent tous : ressassez vos idées noires !

S’ouvrir aux autres sera favorable pour vous et pour eux. Si vous ne savez pas comment faire, suivez ces quelques conseils donnés par le site Malade-mais-heureux.com.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Maladie grave