Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Maladie étrange : Elle pleure des larmes de sang
Maladie étrange : Elle pleure des larmes de sang
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
1er juillet 2013
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Maladie étrange : Elle pleure des larmes de sang

Maladie étrange : Elle pleure des larmes de sang

Yaritza Oliva, une Chilienne de 20 ans, a la particularité de pleurer du sang plusieurs fois par jour. Victime d’une maladie du nom de haemolacria, et dont les causes demeurent inconnues, la jeune femme rend perplexes les médecins et attire les médias du monde entier.

Depuis le début du mois de juin, la jeune Yaritza Oliva, se plaint de pleurer des larmes de sang. Afin d’essayer de comprendre ce qui lui arrive, la chilienne âgée de 20 ans a d’abord fait le tour de certains hôpitaux. Mais les médecins, qui l’ont à peine écouté, lui ont tout juste conseillé de mettre du collyre dans les yeux. Transférée à l’hôpital de Puerto Montt, Yaritza Oliva s’est effectivement vue administrer par les médecins un produit à injecter dans les yeux afin de calmer les sensations de brûlures liées aux saignements.

Finalement, c’est en poussant les portes de la clinique Las Condes de Santiago que Yaritza Oliva a trouvé un ophtalmologue qui prend son cas au sérieux. Ce dernier a livré son diagnostic : « Les symptômes et l’aspect de ses yeux n’ont absolument rien à voir avec une conjonctivite. Elle souffre probablement d’haemolacria, maladie connue mais très rare qui entraîne l’écoulement de larmes de sang ». D’autres ophtalmologues ont, parallèlement, avancé l’hypothèse de problèmes de coagulation sanguine ou d’effets secondaires suite à la prise de certains médicaments. La jeune femme, qui souffre toujours de ce phénomène non élucidé par la science, préfère dorénavant éviter de sortir dans la rue, pour éviter les éventuels regards hystériques.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies