Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les virus des grippes humaine et aviaire mélangés par erreur
Les virus des grippes humaine et aviaire mélangés par erreur
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 mars 2009
Auteur de l'article
Lesmotsontunsens, 35 articles (Rédacteur)

Lesmotsontunsens

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
35
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les virus des grippes humaine et aviaire mélangés par erreur

Les virus des grippes humaine et aviaire mélangés par erreur

Le mélange a été (accidentellement) réalisé dans le cadre d’une étude sur un vaccin de grippe humaine. Autant dire que le cocktail est explosif. L’alerte a été donnée début février. S’il n’y a pas eu mort d’hommes, les autorités sanitaires et judiciaires prennent l’affaire très au sérieux.

Les virus des grippes humaine et aviaire mélangés par erreur. Virus grippe aviaire mélangé virus grippe humaine

L’affaire débute fin décembre dans les laboratoires autrichiens du fabricant de vaccins Baxter International, où une solution expérimentale basée sur une souche H3N2 de la grippe humaine a été élaborée. Ce matériel viral a ensuite été envoyé à une entreprise autrichienne, Avir Green Hills Biotechnology, qui l’a elle-même diffusé à quatre sous-traitants en République Tchèque, en Slovénie et en Allemagne. Début février, les chercheurs tchèques ont injecté le produit à des furets, qui ont immédiatement trépassé. L’alerte a été donnée à ce moment là. Les autorités des quatre pays concernés enquêtent actuellement sur l’incident, suivis de près par l’ Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies (ECDC).
 

"Pour cette fois... Le cheval n’est pas sorti de l’étable" a déclaré Angus Nicoll de l’ECDC.

Aucune infection humaine n’a été détectée suite à cette mauvaise manipulation. Mais les conséquences auraient pu être désastreuses, car les deux souches étaient actives. Le H5N1 de la grippe aviaire est mortel, mais la contamination humaine est rare. A l’opposé, le H3N2 de la grippe humaine est peu virulent, mais contamine des dizaines de millions de personnes chaque année. L’injection d’un tel mélange à un être vivant est une des techniques utilisées en laboratoire pour permettre la création d’un virus hybride. Et concernant nos deux souches, la technique est sacrément efficace, comme l’indiquait l’été dernier une étude de l’ECDC, dont les chercheurs s’étaient surpassés en produisant un virus mortel à haut pouvoir contaminant. Tout un programme.
 

Du sacro-saint secret industriel...

Baxter International qui est basé à Deerfield (Illinois), a indiqué que la contamination était dûe à une erreur de manipulation dans son laboratoire de recherche autrichien. Christopher Bona, porte-parole de Baxter, a précisé que sa firme avait pris les mesures adéquates pour qu’un tel incident ne se reproduise pas. Il faudra penser à l’en remercier. Le bonhomme s’est par contre refusé à livrer plus de détails sur la façon dont s’est produit l’incident, pour des raisons de secret industriel, se contenant de déclarer que le mélange n’était pas un vaccin et qu’il avait été élaboré à des fins expérimentales. Des spécialistes se sont déclarés préoccupés que des souches de ces virus puissent se côtoyer dans un laboratoire.
 

L’histoire se répète

Cette nouvelle affaire ressemble comme deux gouttes de sérum à un incident qui s’est produit en 2005. Un fabricant américain de matériels viraux utilisés dans les laboratoires pour tester leurs capacités de détection, avait alors associé des ampoules du virus H2N2 à des milliers de kits de test. H2N2 est le virus à l’origine de la pandémie de 1957, qui a fait 2 millions de morts, bien moins que les 50 millions de morts de la grippe espagnole de 1918, certes. Sauf que jusqu’à présent, seules les "erreurs de manipulation" de Mère Nature menaçaient l’humanité. Si, maintenant, les blouses blanches s’en mêlent...
 
Napakatbra
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté