Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les traitements contre le virus Ebola
Les traitements contre le virus Ebola
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 août 2014 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Yoan Sourisse (naturopathe), 11 articles (Rédacteur)

Yoan Sourisse (naturopathe)

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
11
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Les traitements contre le virus Ebola

Les traitements contre le virus Ebola

L’épidémie d’Ebola internationale a provoqué une vague d’alarmes parmi ceux qui sont les plus concernés, il peut se propager rapidement dans une ville ou dans un pays. C’est une préoccupation légitime, étant donné que le gouvernement du Libéria a déjà publié un appel désespéré à l’aide internationale après avoir déclaré la pandémie « [hors] de contrôle du gouvernement national. »

Beaucoup demande si des remèdes naturels existent pour tuer le virus Ebola. En bref, il n’y a pas de remèdes naturels contre le Ebola, mais il y a des formules à base de plantes de grande qualité qui peuvent être intéressantes. Il y a aussi quelques stratégies utiles stimulant l’immunité détaillées ici qui peuvent sauver de nombreuses vies. Voici ce que nous savons à ce jour :

Comment le virus se propage ?

Pour parler de prévention du Ebola, vous devez d’abord comprendre comment il se propage.

L’Ebola est un virus de niveau 4 en terme de danger biologique. Il se propage facilement et rapidement, même les médecins bien formés portant des masques de protection et des gants n’échappent pas à l’infection par des patients à cause de la proximité.

Une infection au virus Ebola ne nécessite qu’un seul organisme viral pour entrer dans votre corps, le plus souvent par la bouche ou les yeux. Une personne qui se frotte les yeux avec son doigt peut instantanément causer une infection au virus par une seule bactérie du virus.

L’Ebola peut se propager par « aérosols », plus précisément des particules liquides en suspension dans l’air. Quand une personne, infectée par le virus Ebola, éternue, tousse ou vomit, elle participe à la diffusion du virus Ebola. « 1 à 10 organismes dans l’air sont suffisantes pour causer une infection chez les humains », explique l’Agence de santé publique du Canada. C’est ainsi que le virus Ebola devient « aéroporté », même s’il n’est pas traditionnellement classé comme maladie aéroportée.

La désinfection des surfaces est une partie importante de toute défense contre les infections au virus. Il est bien établi que le virus Ebola peut être tué à l’hypochlorite de sodium, plus communément l’eau de Javel. Il peut également être contré par l’alcool méthylique, Triton X-100 (un agent de nettoyage qu’utilisé en laboratoire), et le rayonnement UV.

Cela signifie que le soleil tue le virus Ebola, ce qui est probablement la raison pour laquelle vous ne le trouvez pas beaucoup dans les déserts du monde. L’agent pathogène a tendance à sortir des zones humides de la jungle qui sont sombres et humide. Si le virus devait envahir les USA, ce serait dans des endroits comme la Floride et la Louisiane où la chaleur et l’humidité sont monnaie courante.

La pharmacopée chinoise pour sauver des vies lors d’une épidémie virale

La Chine a plus de 5000 ans d’expérience sur les fléaux et la peste. Lors d’une des périodes les plus dévastées par des maladies infectieuses de l’histoire, un médecin chinois du nom de Sun Simiao a mené une recherche médicale d’avant-garde qui a précédé la médecine occidentale moderne depuis des millénaires.

La formule « Chaleur du sang » sur la base de son travail de pionnier dans la médecine à base de plantes est appelé « Xi Jiao Di Huang Tang. » Les ingrédients à base de plantes dans cette formule sont :

- Sheng Di Huang (Rehmannia)
- Xi Jiao (traditionnellement fabriqué à partir de corne de rhinocéros, mais est désormais remplacé par la corne de buffle)
- Chi Shao (Racine de pivoine rouge)
- Mu Dan Pi (Moutan de l’écorce de racine)

L’agent pathogène est entré dans le sang, à ce stade, la couche énergétique la plus profonde. Le cœur contrôle le sang et le foie stocke le sang, les deux organes sont ainsi affectés. Les reins sont également impliqués probablement à cause de la relation Cœur/Feu et du Rein/Eau. La chaleur du sang est important et des signes de saignement sont visibles par la suite à la suite au niveau des organes et de la peau. Le sang est perturbé et épuisé. Il s’agit d’une phase terminale de maladie fébrile et la mort est généralement rapide. Les symptômes sont à la fois de la chaleur excessive et un Yin déficient (parce que la chaleur a brûlé les ressources yin).

Les symptômes :
- Spasmes, tremblements (Foie/Vent interne due à la chaleur interne)
- Saignement des signes et la perte de sang, y compris :
* Vomissements de sang
* Saignements de nez
* Sang dans les selles
* Sang dans l’urine
* Saignement sous les couches de la peau montrant des éruptions maculopapuleuses sur tout le corps et des hémorragies sous-cutanées. Cela se produit dans tous les tissus épithéliaux, tant sur la surface du corps que sur la surface des organes. Saignements des organes également.
- Langue : rouge / pourpre ou violet
- Pouls : mince et rapide ou saccadée.

Un praticien en médecine traditionnelle chinoise qualifié peut formuler pour vous. Dans l’ensemble, les herbes de la pharmacopée chinoise à explorer pour leurs effets anti-viraux sont :

- Shui Niu Jiao (Bubali Cornu)
- Xuan Shen (scrophulariae Radix)
- Sheng Di Huang (Rehmanniae Radix)
- Mu Dan Pi (Moutan Cortex)
- Chi Shao (Paeoniae Rubra Radix)
- Da Qing Ye (Isatadis Folium)
- Zi Cao (Lithospermi seu Arnebiae Radix)

Stimuler l’immunité en vue d’une pandémie mondiale

Tout le monde sait qu’une pandémie mondiale est à venir tôt ou tard. L’humanité se dirige tranquillement vers une destruction de l’écosystème par l’intoxication chimique de la population, le recours aux médicaments immunosuppresseurs et les additifs alimentaires.

La structure même de la société humaine avec les villes à forte densité et les transports aériens, crée une « tempête parfaite » pour la propagation des maladies infectieuses.

Le Ebola a un taux de létalité de 50 à 90 %, en fonction de la souche. Il provoque une immunosuppression sévère et conduit à la mort par déshydratation interne, l’intestin est incapable d’absorber l’eau. Dans la médecine chinoise, le virus Ebola est décrit comme une sorte d’affliction « de la chaleur du sang ».

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, semblent être particulièrement vulnérables aux virus Ebola. L’une des stratégies défensives les plus évidentes est de soutenir votre fonction immunitaire avec les suppléments nutritionnels suivants :

• Vitamine D (qui est bien connu pour la fonction en tant que médicament antiviral)
• Zinc (aide votre système immunitaire à résister aux infections)
Sélénium (stimule également la fonction immunitaire)
• Vitamine C (source à spectre complet, pensez à l’acérola)

Cesser de réprimer le système immunitaire !

C’est aussi une bonne idée de bien comprendre comment nous affaiblisssons notre système immunitaire dans notre quotidien. En voici quelques raisons :

1) Le manque de sommeil.
2) La consommation de « malbouffe ».
3) La consommation de médicaments.
4) La cigarette.
5) La sédentarité (absence d’exercice).
6) Manque d’exposition au soleil (passer plus de temps dans la nature).
7) Les carences nutritionnelles des minéraux importants comme le zinc.
8) La chimiothérapie et la radiothérapie.
9) L’exposition à des pesticides, des herbicides, le glyphosate et d’autres produits chimiques.
10) Manger des OGM.

Ce dernier point est énorme : manger des OGM supprime le système immunitaire. Les personnes les plus susceptibles de mourir dans la prochaine pandémie qui balaie l’Amérique du Nord sont ceux qui mangent beaucoup d’OGM. Pour éviter cela, acheter bio.

Si vous êtes infecté, que faire ?

Si vous pensez que vous pourriez être infecté, la première chose à faire est de vous isoler des autres, de sorte que vous ne puissiez pas exposer votre entourage. Ensuite, appeler à l’aide.

A ma connaissance, il n’y a pas de remèdes naturels connus pour le Ebola, mais parce que c’est une maladie immunosuppressive, il est logique de suivre la plupart des mêmes règles que vous suivez pour d’autres infections virales : hydratez-vous, augmenter vos niveaux de vitamine D dans le sang, prendre beaucoup de repos et ne pas vous stresser.

Entre 10 et 50% des personnes survivent à l’infections du virus Ebola. Les personnes survivantes auraient des niveaux plus élevés de vitamine D ou un avantage physiologique qui n’a pas encore été identifié.

Le système médical conventionnel peut vous offrir certains médicaments anti-viraux, mais leur efficacité est minime, à moins de déployer très tôt dès le début de l’infection. Pour la plupart, la façon dont les médecins traitent les patients occidentaux contre le virus Ebola adopte une approche d’observation et d’attente.

En d’autres termes, la médecine moderne avec toutes ses avancées, a toujours la même approche du virus Ebola que les médecins dans les années 1800 : espérons que le patient survive (et essayez de ne pas vous faire infecter).

Partager/Marquer

Yoan Sourisse naturopathe, radiesthésiste et magnétiseur à Rennes (35).
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.209.24) le 7 août 2014 a 15H24
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Aujourd’hui, un prêtre madrilène atteint de ce virus vient d’être rapatrié dans son pays ! Cela commence à devenir un peu inquiétant !.

0 vote
par Comparateur (IP:xxx.xx8.20.248) le 7 août 2014 a 21H00
Comparateur (Visiteur)

Effectivement, cette maladie inquiète bon nombre de la population mondiale donc pour ceux qui ne sont pas encore inscrits auprès d’une assurance santé, il est recommandé de découvrir le comparateur mutuelle assurance santé ( http://www.comparateur-mutuelle-ass... ) dans lequel la simulation est gratuite pour trouver une bonne assurance santé.