Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les téléphones mobiles vont afficher leur niveau de rayonnement dès 2011
Les téléphones mobiles vont afficher leur niveau de rayonnement dès 2011
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 octobre 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Les téléphones mobiles vont afficher leur niveau de rayonnement dès 2011

Les téléphones mobiles vont afficher leur niveau de rayonnement dès 2011

Il sera possible de choisir son téléphone portable en fonction du niveau d’exposition maximal aux champs électromagnétiques. Suite à un arrêté du ministère de la Santé, la valeur du débit d’absorption spécifique des mobiles devra en effet être affiché à partir d’avril prochain sur les lieux de vente.

Plusieurs scientifiques avaient alerté les autorités sur l’augmentation du risque d’apparition de cancers en cas d’exposition à long terme aux champs électromagnétiques des téléphones portables (voir ici), fléau auquel s’exposent en premier lieu les adolescents (voir ici). La sortie de l’iPhone avait réitéré ces craintes, la communauté scientifique s’interrogeant sur les smartphones, « néfastes pour la santé des utilisateurs » (voir ici). Les utilisateurs seront dorénavant avertis. Les personnes désirant faire l’acquisition d’un (nouveau) téléphone portable l’année prochaine auront en effet le loisir de baser leur achat sur un critère nouveau : celui du niveau des rayonnement électromagnétiques de l’appareil.

Un communiqué diffusé par le ministère de la Santé le 15 octobre dernier précise que pour les téléphones mobiles « le débit d’absorption spécifique (DAS) devra être affiché sur les lieux de vente, ainsi que pour toute publicité pour ces appareils ». Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, précise sur ce point que le DAS, qui traduit le niveau de rayonnement électromagnétique des mobiles, ne devra pas dépasser 2W/kg. Une valeur faible du DAS exprime certes une faible exposition aux ondes électromagnétiques, mais d’autres facteurs tels que la distance par rapport à l’antenne relais ou la qualité de la réception entreront en compte dans les paramètres.

Cette mesure fait suite à un engagement que Roselyne Bachelot avait pris en avril 2009, en concertation avec la ministre de l’Economie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet et la ministre de l’écologie Chantal Jouanno lors d’une table ronde intitulée « Santé et radiofréquence ». Selon La Tribune, ce sont les opérateurs eux-mêmes qui pourraient financer la mesure par le biais d’une nouvelle taxe.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté