Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les tables des McDonald’s sont plus sales que leurs WC
Les tables des McDonald's sont plus sales que leurs WC
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 février 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les tables des McDonald’s sont plus sales que leurs WC

Les tables des McDonald's sont plus sales que leurs WC

La chaîne de télévision norvégienne TV2 a mené une enquête d’hygiène dans cinq restaurants McDonald’s à Oslo. Le reportage a été diffusé le 6 février dernier, et le constat est édifiant : Les toilettes, qui sont l’endroit où il y a le moins de micro-organismes, sont plus propres que les tables, où le taux de bactéries explose. La recommandation de TV2 est sans nuances : « Notre test hygiénique démontre que dans un McDonald’s il vaut mieux manger son Big Mac aux toilettes qu’aux tables du restaurant ».

Sur son site, McDonald’s Norvège indique tambours battants un chiffre d’affaire de un milliard de couronnes par an, mais on est bien tenté de se demander où est passé le budget propreté. Car en effet, face au manque d’hygiène aux tables du fast-food, il ne serait pas surprenant que les clients s’enferment dans les WC pour manger leur Big Mac tranquillement… d’autant que, ironiquement, "do" - comme dans l'abréviation McDo souvent employée en France - signifie "toilettes" en norvégien. Dans le royaume scandinave, la chaîne de télévision TV2 a réalisé un reportage sur l’hygiène de cinq restaurants de l’enseigne à Oslo, la capitale. Diffusé le 6 février dernier dans l’émission TV2 hjelper deg (TV2 vous aide), l’état des lieux a de quoi surprendre : Comme le rapporte le Nouvel Observateur, « la surface des tables présentait des quantités de micro-organismes très largement supérieures au niveau recommandé… et à celui mesuré dans les toilettes ».
 
Pour parvenir à ce résultat, des experts de l’Institut technologique norvégien ont procédé à des tests de bioluminescence sur les tables en appliquant une crème spéciale sur la surface. Comme l’indique la version en ligne de Metro France, « si des germes ou des bactéries sont présentes, une réaction a lieu et les êtres vivants présents émettent une lumière froide, dite bioluminescence. Cette dernière est visible aux ultraviolets ». Lena Furuberg, experte en question d’hygiène à l’institut technologique norvégien, a livré son analyse au cours de l’émission. Indiquant sans détour que la présence de bactéries venait des mauvaises procédures de nettoyage des tables, elle a précisé que « les membres du personnel de McDonald’s n’utilisent très vraisemblablement qu’un seul chiffon et ils ne font en fait que tartiner les bactéries d’une table vers l’autre ».
 
L’équipe de l’Institut technologique ne se désole pas moins des résultats observés : « Les micro-organismes peuvent engendrer des bactéries, et les bactéries nocives conduisent aux maladies ». Les taux les plus importants de micro-bactéries furent enregistrés dans le McDonald’s du quartier de Grønland (qui est l’équivalent à Oslo de Barbès, dans le XVIIIème arrondissement à Paris) : 51 604 micro-organismes sur la première table mesurée, 67 533 sur la seconde… alors que la cuvette des WC n’affichait "que" le chiffre de 1 350. La porte-parole de la chaîne de restauration rapide, Margaret Brusletto, a réagi en se déclarant surprise par les résultats : « Il n’y a pas de quoi être satisfait. Les employés des McDonald’s reçoivent pourtant des consignes. On va sans doute mettre en place un nouveau programme de nettoyage dans les restaurants ».

Les commentaires, sur le site de TV2, ont fusé depuis la diffusion du reportage. Si un certain Bagår André Trædal se demande « où passe la serpillière, et si ce n’est pas ce même chiffon qui sert à nettoyer à la fois les sols et les tables », et qu’un dénommé Stian Eriksen se dit qu’ « après tout rien d’étonnant dans un fast-food où les gens mangent comme des porcs », un commentateur du nom d’Anniken Yang a remarqué pour sa part que dès le lendemain de la diffusion de l’émission, « les clients des McDonald’s ont reçu des lingettes après avoir commandé leur menu ». Les Norvégiens se demandent désormais ce qu’il en est, de façon beaucoup plus générale, dans les autres restaurants du pays… sans parler des McDonald’s dans le reste du monde.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
9 votes
(IP:xxx.xx3.211.138) le 14 février 2013 a 14H06
 (Visiteur)

Je conseil évidemment à tous , de boycotter cette franchise .

9 votes
par Arghh (IP:xxx.xx0.177.66) le 14 février 2013 a 16H52
Arghh (Visiteur)

c’est en cohérence avec ce que l’on y mange.

1 vote
(IP:xxx.xx7.242.216) le 15 février 2013 a 19H19
 (Visiteur)

Il serait très intéressant d’effectuer le même test sur les plateaux