Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les pollens d’ambroisie déferleront en août
Les pollens d'ambroisie déferleront en août
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 juillet 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les pollens d’ambroisie déferleront en août

Les pollens d'ambroisie déferleront en août

Pour le mois d’août qui se profile, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) met en garde les allergiques. En effet, le week-end prochain sonnera l’arrivée des grains d’ambroisie, une plante à première vue anodine mais hautement allergisante. Et la gène occasionnée par les pollens de cette plante invasive chez les personnes vulnérables atteindra un pic du 10 au 12 août prochain, notamment dans la région Rhône-Alpes.

L’ambroisie, cette plante herbacée que nous trouvons sur notre chemin sur les terrains nus, les jardins, les bords de route, les zones de culture agricole ou encore les chantiers de construction, s’invite dans une actualité sanitaire estivale que l’on croyait dévoyée aux coups de soleil. Et si l’ensemble de la France est concernée, c’est tout particulièrement dans la région Rhône-Alpes, où la plante a solidement pris racine, que la vigilance doit être de mise. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) prévoit ainsi dans son dernier bulletin allergo-pollinique une arrivée des pollens d’ambroisie lors du week-end des 4 et 5 août, avec un pic de risque d’allergie élevé qui devrait être atteint du 10 au 12 août.
 
Il est bien entendu possible d’arracher les plans d’ambroisie avec des gants et un masque, mais le RNSA, qui a mis en place un modèle prévisionnel qui retransmet les modélisations d’Air, recommande aux personnes vulnérables de préparer leur traitement au plus vite afin de réduire le risque de conjonctivite, de rhinite allergique et d’asthme. Bien évidemment les médicaments pour prévenir l’allergie au pollen existent, mais les experts ne sauraient que recommander une prise en charge sérieuse dès les premiers symptômes que sont les éternuements, les démangeaisons des yeux, le nez qui coule et une toux sèche.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté