Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les pesticides menaceraient l’ensemble du monde agricole
Les pesticides menaceraient l'ensemble du monde agricole
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
19 février 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les pesticides menaceraient l’ensemble du monde agricole

Les pesticides menaceraient l'ensemble du monde agricole

Une enquête, commanditée par l’ONG Générations Futures et réalisée dans le Médoc sur 25 personnes, montre qu’il ne suffit pas de manipuler directement les pesticides agricoles pour être sérieusement contaminé. Selon l’étude, publiée le 19 février, les viticulteurs et les riverains vivant à proximité des vignes du Bordelais seraient particulièrement exposés.

La nouvelle enquête réalisée par l’association Générations Futures, une ONG spécialisée dans l’analyse des effets des produits phytosanitaires sur la santé et l’environnement, n’a pas de quoi rassurer les habitués du monde viticole : 25 personnes présentant des liens avec les milieux viticoles, testés à l’automne dernier dans le Médoc, ont tous des résidus de pesticides viticoles dans leurs cheveux. L’étude s’est appuyée sur l’analyse, prise en charge par le laboratoire Kudzu Science, de mèches de cheveux des personnes qui ont participé à l’étude. Dans le détail, ce groupe de volontaires est composé de 15 salariés viticoles (dont six ne font aucun état d’une exposition directe à des pulvérisations de produit) et 10 non-salariés viticoles vivant plus ou moins à proximité des vignes.
 
François Veillerette, président de Générations Futures indique à cet effet que « plus de 45% des molécules retrouvées sont classées cancérigènes possibles en Europe et aux Etats-Unis, et plus de 36% sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens ». Et Vincent Peynet, directeur du laboratoire Kudzu Science, précise pour sa part que « si les pesticides sont à l’intérieur du cheveu, c’est qu’ils ont été à un moment donné dans l’organisme ». Le fait est donc là : Même sans être directement en contact avec des pesticides, le corps humain en absorbe les résidus. Aussitôt les résultats connus, et sans attendre, François Veillerette a appelé le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll à mettre en œuvre le plan Ecophyto, lancé dans la foulée du Grenelle de l’Environnement, et qui entendait réduire de moitié l’usage des pesticides à l’horizon 2018. La France est à l’heure actuelle le premier pays européen utilisateur de pesticides et le troisième au monde, et la viticultire consomme à elle seule 20% des pesticides.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Risques Pesticides
Commentaires
0 vote
par lemiere (IP:xxx.xx1.100.26) le 20 février 2013 a 17H38
lemiere (Visiteur)

là encore vous allez vite en besogne, et vous prenez la question à l’envers..quel impact sur la santé public ? c’est la seule question qui vaille, et une fois que vous aurez déterminé l’existence éventuelle d’un impact mesurable...restera à comparer l’ensembles des avantages/inconvénients des pesticides...

Et il ne faut pas trop se bourrer le mou avec les substances éventuellement cancérigènes, beaucoup de substances tout à fait "naturelles le sont, c’est d’ailleurs l’objet d’un article fameux ..Et dans cette étude, on s’intéresse sur l’impact des pesticides sur la santé ..dans le pinard.... ça pourrait faire rire, car on pourrait interdire le pinard si on se préoccupait vraiment de santé publique !

Ce sont des questions qui sont tranchées par des études épidémiologiques et si la crainte est fondée. la preuve est faible, à mon point de vue, la santé des agriculteurs , ( canaris de la mines pour les pesticides) semble montrer que si risque il y a, il est faible.

Vous ne voulez pas vous rendre compte qu’un organisme de santé public aime savoir l’éventuel bénéfice que l’on retire à prendre des mesures d’interdiction la non utilisation des pesticides a un coût...mais par contre celui de leur impact sur la santé publique est inconnu..

Ceci dit on nous fait bien mettre des éthylotest dans nos bagnoles...mesure qui bien sur epargnera beaucoup de vieS.

1 vote
(IP:xxx.xx1.33.60) le 21 février 2013 a 10H58
 (Visiteur)

oh secours, encore un troll payé par les lobbies pour défendre leurs productions empoisonnées.

S’il faut parler d’étude fameuse alors parlons de celle qui a montré que le vin pouvait dépasser 600 fois les doses de polluants divers et pesticides par rapport à l’eau.

Votre logique à la noix revient à dire : on boit du vin et on ne meurt pas, donc faut pas s’affoler.

Renseignez-vous les canaris dans la mine crèvent bien des pesticides et les Français sont record d’Europe des cancers en même temps que record d’Europe de pesticides.

Alors circulez avec votre bonne soupe de mouton à lobbies.

0 vote
par Aviso (IP:xxx.xx9.213.199) le 21 février 2013 a 09H20
Aviso (Visiteur)

ET leurs voisins !!!