Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les pessimistes vivraient plus longtemps
Les pessimistes vivraient plus longtemps
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 mars 2013 | 3 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Les pessimistes vivraient plus longtemps

Les pessimistes vivraient plus longtemps

Selon une étude menée outre-Rhin par l’Institut économique allemand (DIW), et publiée le 18 février dernier dans la revue Psychology and Aging, les plus pessimistes d’entre nous auraient davantage de chance d’allonger leur espérance de vie. Ce serait en particulier le cas chez les plus de 65 ans. Pour vivre vieux, faut-il vivre inquiet ? Les scientifiques sont formels : « Les pessimistes prennent moins de risques parce qu’ils voient l’avenir avec défiance ».

Les scientifiques de l’institut DIW et de l’Université Friedrich-Alexander de Nuremberg (dans le sud de l’Allemagne) ont exposé les conclusions d’une étude étonnante : « Les personnes âgées qui s’attendent à un degré de satisfaction limité quant à leur situation personnelle à l’avenir vivent manifestement plus longtemps et en meilleure santé que les personnes âgées qui voient l’avenir en rose ». Pour arriver à cette constatation étonnante, les chercheurs allemands ont interrogé 40 000 personnes réparties dans trois classes d’âge différentes entre 1993 et 2003. Et les intéressaient devaient se prononcer sur la manière dont ils voyaient leur vie dans cinq ans en attribuant une note de 0 à 10. Résultat : Les plus de 65 ans se sont montrés les plus pessimistes. Et ils ont affiché, pour 43% d’entre eux, un pessimisme exagéré par rapport à leur vie réelle cinq années plus tard. Ce sont pourtant ces personnes les plus pessimistes qui ont affiché l’espérance de vie la plus élevée. Le pessimisme grandissant avec l’âge serait donc bénéfique pour la santé, contrairement à un excès d’optimisme, constaté chez les autres.
La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
(IP:xxx.xx3.84.185) le 6 mars 2013 a 15H42
 (Visiteur)

C’est parce qu’un pessimiste est rarement déçu, il stress donc moins et quand il a tort il peut toujours se réjouir car rien n’est jamais pire que ce qu’il avait imaginé, l’optimiste ne peut pas en dire autant.

2 votes
par bibiane (IP:xxx.xx0.136.45) le 7 mars 2013 a 11H30
bibiane (Visiteur)

Franchement les études que je considère "bidon" qui fleurissent sur Carevox en permanence, ça m’use. Déjà un institut économique qui fait une étude psychologique ... déjà c’est pas très sérieux. Ensuite en guise d’étude c’est du niveau d’un sondage simpliste 1 seule question ramené à une statistique à 1 seule variable l’âge de la mort ... sans visiblement tenir compte du nombre considérable de variables qui entrent en compte au sujet des causes de la mortalité (le niveau de revenu par exemple, qui fait qu’on a eu une vie moins usante, qui permet d’accéder à des soins de qualité, d’être dans une établissement où vous êtes traité convenablement, etc...), et en ne donnant pas l’état dans lequel les personnes étaient à leur mort et depuis combien de temps, sachant qu’une personne sénile et grabataire est considérée comme tout aussi "vivante" qu’une personne ayant toute sa tête et en bonne santé compte tenu de son âge ! Je passe sur le fait que la vie se résumerait à sa durée et non à sa qualité,et que le message est que ce qui compte et de durer le plus longtemps, peu importe que ce ne soit qu’une vie vide de bonheur, de sens ... bref une belle étude qui en novlangue ce résumerait à "le bonheur c’est le malheur". C’est parce que la majorité des articles sont de ce type, que je ne viens quasiment jamais sur ce site, et c’est la première fois que je commente, mais je suis pratiquement chaque fois atterrée, de voir présenter du n’importe quoi, comme s’il s’agissait de faits ou réalités "scientifiquement prouvées". Ceci étant dit je ne crois pas qu’il existe plus de "vérité scientifique" que de "vérité religieuse", ça fait longtemps que la science n’est plus qu’une religion parmi les autres, avec se dogmes, ses chapelles, ses prêtres et ses gourous ... et probablement celle qui compte le plus d’adeptes.

1 vote
par Coryn (IP:xxx.xx1.24.24) le 7 mars 2013 a 16H31
Coryn (Visiteur)

Ce n’est pas parce qu’il y a une corrélation entre 2 paramètres qu’il y a une relation de causalité.

Étude non scientifique. C’est comme si je disais : je constate que la consommation d’oranges augmente en hiver en France, Je constate qu’il y a plus de grippe en hiver en france.

Je conclus donc : la consommation d’orange augmente le nombre de grippe ! Ce serait stupide !