Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les médecins du sport contre la suppression du certificat de non contre-indication
Les médecins du sport contre la suppression du certificat de non contre-indication
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les médecins du sport contre la suppression du certificat de non contre-indication

Les médecins du sport contre la suppression du certificat de non contre-indication

A la suite de l’annonce du ministre des sports, de supprimer le certificat médical annuel de non contre-indication à la pratique du sport (CMNCI), le Syndicat national des médecins du sport-Santé (SNMS-Santé) s’offusque et invoque que ce projet ferait courir un « risque sanitaire majeur eu égard au millier de morts subites. »

En effet, plusieurs millions d’accidents sont observés chaque année sur les terrains de sport ou dans les heures qui suivent. Le syndicat réclame un dépistage efficient des anomalies et pathologies exposant à un risque inhabituel pour la santé, lors de la pratique de certaines activités physiques et sportives (APS) afin de prévenir les morts subites survenant dans le cadre de l’activité sportive.

Le projet du CMNCI devrait également investir dans la prévention des pathologies et technopathies pouvant être induites dans le cadre de certaines pratiques sportives. Toujours selon le syndicat, une campagne d’information devrait être lancée afin d’atteindre une baisse de 50% des morts sur les terrains de sport dans les 5 ans. 

Le SNMS-Santé qui participe aux réunions de travail avec les ministères des sports et de la Santé dénonce le remplacement du CMNCI par la généralisation d’un seul auto-questionnaire médical des sportifs. Il réclame le maintien d’un examen médical, peut-être moins fréquent, mais plus approfondi, basé sur celui défini par la Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport (SFMES). Cet examen a l’avantage d’être adapté à chaque type de sport.

Enfin, cet examen pourrait être réalisé tous les 3 ans avant 18 ans, tous les 5 ans au-delà, avec un examen de contrôle général de repos systématique et le remplissage d’un fichier électronique (DMP).

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Santé & Maladies
Mots-clés :
Sport Médecin
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx3.184.194) le 9 décembre 2013 a 15H15
trape (Visiteur)

Voilà un article exposant des propos bien démagogiques de SNMS-Santé, à commencer par les chiffres annoncés d’accidents, sauf à intégrer la bobologie...dont on ne meurt pas ! Ce fameux certificat n’existe pas dans de nombreux pays, sans plus d’incidents. Mais ce fameux certificat reste le plus souvent un papier administratif (sans une démarche clinique et ni paraclinique) , et pouvant donner lieu parfois à une escroquerie de la SS (en étant remboursé alors qu’il ne doit pas l’être pas plus que les examens servant à l’établir). Même avec une suppression de ce certificat, rien n’empêcherait un sujet ou des parents de faire appel à un médecin du sport, en vue de faire un bilan, à leurs frais. Cela s’appelle la responsabilisation des individus.