Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les hôpitaux militaires français restent sur le front
Les hôpitaux militaires français restent sur le front
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 avril 2013
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les hôpitaux militaires français restent sur le front

Les hôpitaux militaires français restent sur le front

Afin de faire taire certaines rumeurs, le ministre de la Défense a indiqué ce week-end, à l’occasion d’une visite à l’hôpital d’instruction des armées (HIA) de Laveran à Marseille (Bouches-du-Rhône) que « nos HIA, et Laveran en particulier, jouent un rôle premier dans l’entretien du lien armée-nation (…). J’ai pris la décision de ne fermer aucun des neuf hôpitaux militaires, en particulier Laveran, qui est précieux à nos armées ainsi qu’à la ville de Marseille. Je sais l’inquiétude qui a pu s’exprimer à ce sujet et je tenais à vous rassurer ».

De plus, le ministre Jean-Yves Le Drian a souligné « l’excellence » des personnels de santé, que ce soit sur les théâtres de guerre (Afghanistan, Jordanie, Mali...) ou dans les hôpitaux de proximité, notamment dans les quartiers Nord de Marseille avec Laveran.

Ainsi, afin que le service de santé des armées contribue à favoriser un « recentrage sur les capacités techniques et l'émergence de véritables pôles de compétences densifiés, notamment en traumatologie et en médecine d'urgence », le ministre de la Défense a demandé au directeur central du service de santé des armées de piloter un projet articulant la médecine, au profit des forces, et la médecine hospitalière.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Hôpital Armée