Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les hommes célibataires ou malheureux dans leur couple sont plus exposés aux attaques cérébrales
Les hommes célibataires ou malheureux dans leur couple sont plus exposés aux attaques cérébrales
note des lecteurs
date et réactions
26 février 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 598 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
598
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Les hommes célibataires ou malheureux dans leur couple sont plus exposés aux attaques cérébrales

Les hommes célibataires ou malheureux dans leur couple sont plus exposés aux attaques cérébrales

Selon une étude israélo-américaine dévoilée à la Conférence internationale sur les attaques cérébrales, déroulée à l’initiative de l’American Stroke Association pour son édition annuelle, les hommes seuls où ayant contracté un mariage malheureux présenteront un risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC) dans les décennies à venir.

Les conclusions de l’enquête ont pu être tirées grâce à des recherches antérieures portées sur 10.059 fonctionnaires et travailleurs municipaux présentant une moyenne d’âge de 49 ans. Ces personnes avaient pris part à une enquête sur les maladies cardiaques en Israël en 1963. En examinant divers documents et notamment les registres de décès du pays, les chercheurs ont pu pister le sort de chacun des participants jusqu’en 1997, année au cours de laquelle les causes sous-jacentes des décès ont été notifiées pour la dernière fois.

Parmi les hommes qui en 1963 étaient célibataires, 8,4% sont morts suite à un accident vasculaire cérébral dans les 34 années suivantes, un chiffre à mettre en comparaison avec les 7,1% observés chez les hommes mariés. Compte tenu de l’âge au moment du décès, des facteurs tels que l’obésité, l’hypertension artérielle, le tabagisme, le diabète, les problèmes cardiaques et la taille du foyer au moment de l’enquête effectuée il y a 47 ans, il apparaît que les hommes célibataires présentent un risque d’accident vasculaire cérébral fatal qui est 64% plus élevé que chez les hommes mariés. Uri Goldbourt, professeur en épidémiologie et en médecine préventive à l’Université de Tel Aviv et auteur de l’étude récapitulative, souligne que ce chiffre élevé est identique chez les hommes atteints de diabète. 

Par ailleurs, parmi les sujets étudiés, les hommes mariés avaient été invités en 1965 à qualifier leur mariage de « grand succès », « tout à fait réussi », « pas vraiment épanouissant » ou franchement « mauvais ». Il apparaît que les 3,6% des hommes qui se sont déclarés insatisfaits de leur mariage présentent, eux aussi, 64% de plus de risques d’accident vasculaire cérébral fatal par rapport aux hommes jugeant leur mariage réussi.

Uri Goldbourt, qui relativise les conclusions à apporter du fait du manque de certaines données sur la nature exacte des accidents et sur le suivi médical des individus pris en compte dans l’étude, se demande si les résultats auraient été les mêmes chez les femmes. Le spécialiste estime ainsi qu’ « une étude sur les femmes est nécessaire pour parfaire ces recherches ». L’étude, répartie sur quatre décennies, a pu être menée et financée grâce à un projet de collaboration entre le Hadassah Medical Organization, le Ministère israélien de la Santé et le US National Heart, Lung and Blood Institute.

Source : Telegraph, NY Daily News, BBC, Science Daily

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté