Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les herbicides, en cause dans la maladie de Parkinson ?
Les herbicides, en cause dans la maladie de Parkinson ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 avril 2010 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Loreline Robbe, 61 articles (Rédacteur)

Loreline Robbe

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
61
nombre de commentaires
0
nombre de votes
40

Les herbicides, en cause dans la maladie de Parkinson ?

Les herbicides, en cause dans la maladie de Parkinson ?

Les produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, fongicides, insecticides…) sont responsables chaque année de nombreuses intoxications. La MSA (Mutualité sociale agricole) a d’ailleurs recensé 1067 cas depuis 1997. Elle vient en outre de publier un rapport indiquant que l’utilisation de ces produits peut provoquer nausées, maux de tête, douleurs digestives et irritations cutanées. Ils seraient même impliqués dans certains cancers et troubles neurologiques, comme la maladie de Parkinson.

Une équipe de chercheurs américains a rapporté l’an dernier que des personnes exposé à un périmètre de moins de 500 mètres à des substances comme le manèbe ou le paraquat (deux produits utilisés abondamment comme herbicides) présentaient un risque de développer une maladie de Parkinson augmenté de 75%. Et en 2009, l'équipe du Pr Elbaz (Inserm) publiait les résultats d'une étude dans The Annals of Neurology, selon laquelle les personnes exposées à certains insecticides, comme les organochlorés, multipliaient ce risque par deux.

C’est pourquoi, même si le docteur Dupupet, médecin responsable des risques chimiques à la MSA, estime toutefois qu'entre la maladie Parkinson ou le cancer et les produits phytosanitaires, « aucun lien de cause à effet n'a été prouvé », il est nécessaire de rester parcimonieux dans l’utilisation de ces produits. L’incidence plus forte de la maladie de Parkinson suite à leur utilisation, mise en évidence par ses études, se doit d’être mise en avant par soucis de précaution.

Loreline Robbe Sciences et ...

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Alain5706 (IP:xxx.xx6.64.171) le 13 avril 2010 a 13H16
Alain5706 (Visiteur)

C’est très possible effectivement. Le fermier Mark Purdey avait mis en évidence le fait que la maladie de la vache folle était en fait causée par l’insecticide phosmet.

Selon lui, le phosmet entrainait une déficience en cuivre par excès de manganèse. C’est ça qui entrainerait les tremblements caractéristiques de la vache folle.

Lui reliait plutôt ça à l’apparition des prions mutant. Donc, il se concentrait sur les effets sur le cerveau. Moi, je pense que le cuivre est probablement un élément essentiel de la conduction des signaux électriques qui sont transmis par le cerveau au reste du corps via la moelle épinière. Donc, ce ne serait pas le cerveau le problème, mais plutôt l’affaiblissement du réseau transmettant le signal électrique aux membres. Mais bon, ça peut se discuter.

En tout cas, on peut penser qu’il en va de même concernant l’être humain.

2 votes
par JP (IP:xxx.xx8.43.210) le 16 avril 2010 a 11H14
JP (Visiteur)

Bonjour,

j’ai utilisé en début mai 1982 un desherbant selectif gesal 1315 , un engrais anti-mousse (nom oublié)et durand la semaine précédente j’ai utilisé du perchlorure de fer pour tirer des circuits imprimés Ma voisine a été reconnue parkinsonienne en 2004,elle m’avait recommandé ce produit, et moi meme maladie en 1997. le 2 mai 1982, Coma de 2 jours hopital de troyes puis conscient au chu Reims puis salpitriere. A ce jour, je suis neurostimulé et le 1315 gésal a été remplacé par gazon V de cher Vilmorin, pour + infos me contacter perchlorure de fer+deserbant+sulfate de fer= MP