Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les généralistes désirent une aide à l’embauche pour leur secrétaire
Les généralistes désirent une aide à l'embauche pour leur secrétaire
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 janvier 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les généralistes désirent une aide à l’embauche pour leur secrétaire

Les généralistes désirent une aide à l'embauche pour leur secrétaire

En France, l’union Nationale des Omnipraticiens Français (UNOF), la branche des généralistes de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF), rêve du modèle belge concernant l’obtention d’une aide spécifique pour embaucher une secrétaire ou recourir à un télé-secrétariat.

En effet depuis plusieurs mois, les médecins généralistes belges perçoivent une aide qui représente le tiers du salaire moyen d’une secrétaire. Ainsi, à « trois médecins, ils financent intégralement le poste ».

Cette subvention intéresse fortement l’UNOF qui, à l’issue de son assemblée générale, reformule cette requête afin d’obtenir cette aide pour les praticiens qui ont du personnel. « Elle pourrait s’intégrer dans la partie obligatoire concernant l’organisation du cabinet dans le cadre du paiement à la performance, le P4P ».

Selon l’UNOF, « ce serait la même démarche que pour l’aide à l’informatique. On peut prouver le coût. Or, il y a plus de 40% des médecins généralistes qui assument seuls leurs tâches de secrétariat ». Ainsi, l’UNOF proposera ce modèle en avril prochain, lors des négociations prévues pour l’avenant N°8 sur la médecine de proximité.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus
Santé & Maladies
Mots-clés :
Médecin
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.77.171) le 1er février 2013 a 11H21
trape (Visiteur)

Quand on dit que les patients sont des "assistés" dans le système médical français ; il faudrait y adjoindre également les médecins, à en croire cette demande surréaliste "d’aide à l’embauche". Nous sommes très loin de l’économie libérale digne d’une profession libérale. Il y avait le même discours, de la part de certains, pour la création de "maisons médicales" sous tendue par des subventions. Je n’ai pas connaissance, qu’une autre profession libérale digne de ce nom, comme celle des avocats, des dentistes,...ait eu cette demande d’assistance...conceptuellement contraire à un libéralisme assumé, revendiqué, choisi.