Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les Français dorment mal !
Les Français dorment mal !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 novembre 2012
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les Français dorment mal !

Les Français dorment mal !

Soumis à un rythme de vie effréné, le Français est perturbé dans son sommeil. Selon plusieurs études récentes, une personne sur trois se plaint de troubles du sommeil. Parmi elles, environ 20% souffrent d’insomnie chronique durant des périodes prolongées de plusieurs mois.

D’autre part, selon l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) en 2010, sur 27 653 personnes âgées de 15 à 85 ans, les Français dorment en moyenne 7h13 par jour, mais beaucoup estiment cette durée insuffisante. Pour 18% de ces personnes interrogées, la durée du sommeil est inférieure à six heures par nuit, ce qui peut avoir des conséquences sur leur santé (diabète, maladies cardiovasculaires...).

La catégorie de personnes la plus déficitaire en sommeil est celle des jeunes âgés de 15 à 19 ans. Ils dorment en moyenne 41 minutes de moins pour les jeunes hommes et 54 pour les jeunes filles. Cette situation résulte de leur mode de vie adolescent. Entre 11 et 15 ans, leur addiction aux jeux vidéo, téléphone portable, internet et réseaux sociaux est encore un peu sous le contrôle des parents… mais la vigilance est moins efficace au delà. Ces liens sociaux exécutés à travers les écrans et notamment celui de l’ordinateur, provoquent à long terme une « véritable rupture entre le temps de vie et le temps de sommeil ».

A 15 ans, ils détournent habillement l’autorité parentale et détraquent leur horloge biologique avec ces facteurs sociaux, et ainsi dorment moins de 7 heures par jour. Pour bien faire, ils devraient dormir 8 à 9 heures afin de compenser la fatigue occasionnée par leur croissance (physique et psychique) et leur apprentissage.

Pour les adultes, les troubles du sommeil sont induits par le travail et les temps de transport. Ils favorisent l’insomnie diurne dont 20% de la population active serait concernée. L'insomnie qui se manifeste sous la forme de difficultés d'endormissement, réveils fréquents ou précoces affecte le sommeil réparateur.

En constante augmentation chez les adultes, l'insomnie atteint de plus en plus de jeunes et augmente avec l’âge. Plus fréquente chez les femmes (une sur cinq contre un sur sept chez les hommes), elle finit part être traitée une fois sur deux par des psychotropes chez les plus de 75 ans.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté