Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
16% des français qui ont un glaucome perdent la vision d’un oeil
16% des français qui ont un glaucome perdent la vision d'un oeil
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
13 décembre 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 599 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
599
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

16% des français qui ont un glaucome perdent la vision d’un oeil

16% des français qui ont un glaucome perdent la vision d'un oeil

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique entraînant une perte progressive de la vision. Malheureusement, les victimes n’en prennent conscience que lorsque le glaucome a atteint un stade trop avancé. Le Professeur Frédéric Chiambaretta, du CHU de Clermont-Ferrand, et le Docteur Esther Blumen-Ohana, de l’hôpital des Quinze-Vingt à Paris, ne sont pas avares de mots lorsqu’il s’agit de prévenir du danger : « On peut avoir un glaucome depuis des années sans le savoir. Et en l’absence de prise en charge adéquate, les lésions irréversibles du nerf optique se font jour.

Les premiers déficits -qui ne sont pas perceptibles- apparaissent lorsque 40% environs des fibres optiques sont atteints. Ce n’est que lorsque 90% du fibre optique est lésé que la victime en est consciente, mais l’amputation du champ visuel est alors irrécupérable ». Faute de dépistage précoce, les français qui ont un glaucome sont aujourd’hui 16% à perdre l’usage d’un oeil. Et les perspectives sont guère brillantes. Avec l’allongement de l’espérance de vie et l’absence de dépistage systématique, les cas de pertes visuelles risquent en effet d’augmenter dans les prochaines années.

Et ce malgré le dispositif proposé aux patients, comme les collyres ou le laser. Les experts rappellent ainsi qu’il est sage de suivre un premier dépistage vers 45 ans, suivi de rendez-vous régulier en consultation. En cas de problème, et pour obtenir des résultats positifs, il est alors impératif de suivre un traitement. En attendant mieux... Car pour palier à l’inconfort provoqué par les gouttes, les chercheurs envisagent de mettre au point des implants placés à l’intérieur de l’oeil. Une autre possibilité, la voie de la neuroprotection, est aussi à l’étude.
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Yeux Glaucome
Commentaires
0 vote
par Redac’Ortho (IP:xxx.xx9.194.112) le 14 décembre 2010 a 08H54
Redac'Ortho, 7 articles (Orthophoniste)

bonjour

je ne pensais pas que c’était une "chance" de perdre un oeil... ne pourrait on préférer le mot "risque" ?