Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les douleurs chroniques du périnée encore mal connues
Les douleurs chroniques du périnée encore mal connues
note des lecteurs
date et réactions
24 novembre 2010
Auteur de l'article
AFVD, 4 articles (Lutter contre la douleur)

AFVD

Lutter contre la douleur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les douleurs chroniques du périnée encore mal connues

Les douleurs chroniques du périnée encore mal connues

Les pathologies périnéales douloureuses sont encore mal connues, pas reconnues et généralement tardivement diagnostiquées. Elles concernent 2/3 de femmes pour 1/3 d’hommes quelque soit l’âge.

Elles regroupent essentiellement les vulvodynies, les névralgies pudendales, les prostatites chroniques et également les névralgies clunéales, ilio-inguinales, les lésions périnéales post-opératoires, post-traumatiques (ex coccygodynie) et post-accouchement.

Principaux symptômes :

Au niveau de la zone intime (zone périnéale, rectale, urétrale) :

• des douleurs de nature neuropathique : sensations de brûlure, de tiraillement, de pincement, sensation de corps étranger, décharges électriques, picotements, fourmillements, engourdissements… Les douleurs peuvent être permanentes ou au contact uniquement.
• des douleurs musculaire associées : appelées « syndromes myofasciaux » au niveau des muscles du périnée, des fesses, des cuisses, des jambes.
• des troubles sexuels
• éventuellement des troubles urinaires et/ ou de l’exonération (défécation).

Diagnostic :

Aucun examen d’imagerie ne permet d’établir un diagnostic qui est basée sur l’examen clinique. Celui-ci qui doit être impérativement pratiqué par un praticien expérimenté. Les équipes spécialisées pluridisciplinaires sont peu nombreuses mais elles existent : Paris, Nantes, Nîmes, Aix en Provence,
Bayonne, Clermont Ferrand.

Traitements :

Comme pour toute pathologie chronique, la prise en charge thérapeutique est multidisciplinaire et au long cours : kinésithérapie et médecine manuelle, traitements médicamenteux, infiltrations, botox, radio-fréquence pulsée, chirurgie, hypnose et EMDR, accompagnement psychologique et/ou sexologique. Ces maladies sont en effet à la convergence de plusieurs spécialités (gynécologie, dermatologie vulvaire, urologie, colo-proctologie, psycho-sexologie, kinésithérapie, neurologie).

Difficultés rencontrées par les patients :

• l’errance thérapeutique et diagnostique préjudiciable à une prise en charge future d’autant qu’elles concernent la zone intime et qu’elles sont invisibles aux yeux d’autrui,
• l’impact de la douleur chronique et des handicaps générés souvent sous-estimés,
• elles sont encore souvent « étiquetées » d’origine psychologique par des gynécologues, urologues, dermatologues… mal informés.
• l’accès aux soins peut être problématique pour des raisons géographiques et/ou de délais de RV auprès d’équipes spécialisées saturées et/ou pour des raisons économiques (coût des soins).

Marie BOUTET, Présidente de l’AFAP-NP

POST-SCRIPTUM

  • L’AFAP-NP (Association Française d’Algies Périnéales et de névralgies pudendales) est la première association française représentant l’ensemble des douleurs chroniques du périnée.
    Sa vocation est double : contribuer à lutter contre l’errance thérapeutique et diagnostique, orienter les patients et les accompagner dans leur parcours de soins.
    Pour en savoir plus : www.afap-np.com

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté