Accueil du site
> Santé & Maladies > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les dangers du tourisme medical
Les dangers du tourisme medical
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 avril 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Santé-Voyages, 37 articles (Info voyage)

Santé-Voyages

Info voyage
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
37
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les dangers du tourisme medical

Les dangers du tourisme medical

Les auteurs canadiens ont réuni un panel de spécialistes des domaines suivants : sécurité transfusionnelle, banques de tissus, transplantation, épidémiologie – infectiologie, soins dentaires, éthique médicale, information médicale.

Ceux-ci identifièrent cinq grands risques qui menacent le touriste médical.

1) Les complications de l’acte médical ou chirurgical
2) Les risques élevés liés à la transplantation d’organe
3) La transmission de bactéries multi-résistantes
4) Dyscontinuités dans le dossier médical
5) Errances dans le consentement informé.

Ils insistent particulièrement sur l’impact épidémiologique, la diffusion mondiale des organismes multi-résistants par les patients revenus dans leurs pays d’origine. Et également sur le surcoût pour la collectivité du pays d’origine de la prise en charge des complications.



 

POST-SCRIPTUM

  • CROOKS V A et al. Ethical and legal implications of the risks of medical tourism for patients : a qualitative study of Canadian health and safety representatives’ perspectives. BMJ Open 2013 Feb 8 ; 3(2). (Epub ahead of print).

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.218.88) le 8 avril 2013 a 18H19
trape (Visiteur)

Le terme "tourisme médical" comporte une dose ressentie de "péjoratif" . C’est oublier que de tout temps, des personnes ont subi des soins hors des frontières de leurs pays, parce que les soins autochtones ne convenaient pas, pour des raisons techniques, de compétences, de prix. La France subit, aussi, une vague de "touristes médicaux"...mais dans ce cas là, cela lui coute plus que cela lui rapporte ; à l’inverse de ce qui se pratique dans d’autres pays (dentisterie en Hongrie, Chirurgie esthétique en Afrique,...) ; mais c’est une autre question. L’histoire des cures thermales, est remplie de "touristes médicaux", aussi. Des risques mis en avant, par ces canadiens, c’est le risque infectieux qui est le plus inquiétant car il peut avoir des conséquences sur toute la société à travers les résistances bactériennes. Les complications de l’acte médical ou chirurgical, les risques élevés liés à la transplantation d’organe, les discontinuités dans le dossier médical y compris dans une forme extrême mortelle, n’intéressent qu’un individu ; ce n’est donc pas pas un problème de santé publique dans son versant médical à l’inverse du risque infectieux. Nous avons oublié le risque infectieux qui faisait si peur à nos aïeux, mais avec raison.