Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les dangers du manque de sommeil sur nos gènes
Les dangers du manque de sommeil sur nos gènes
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 mars 2013
Auteur de l'article
Camille, 371 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
371
nombre de commentaires
62
nombre de votes
325

Les dangers du manque de sommeil sur nos gènes

Les dangers du manque de sommeil sur nos gènes

Selon une étude réalisée par des chercheurs de la faculté des sciences médicales de l’Université de Surrey, au Royaume-Uni, le manque de sommeil perturberait le fonctionnement de centaines des gènes liés à l’inflammation, au système immunitaire et à la réponse de l’organisme au stress.

Afin d’étudier les conséquences du manque de sommeil, les scientifiques ont recruté 26 personnes qui, pour l'expérience, ont dormi moins de six heures par nuit la première semaine, et plus de neuf heures par nuit la seconde semaine. Durant cette expérience, les chercheurs ont analysé le taux d’acide ribonucléique (ARN), une molécule très proche chimiquement de l'ADN, contenu dans le sang des volontaires.

Ainsi, ils ont constaté que le manque de sommeil infectait le nombre de gênes en activité. Après une semaine de nuits trop courtes, les gênes affectés sont sept fois plus nombreux. Ces conclusions renforcent les études précédentes qui ont démontré que le manque de sommeil avait des effets néfastes sur l'obésité, les maladies cardiaques et les carences cognitives.

On rappellera qu’en France, une personne adulte dort sept heures et 47 minutes par nuit en moyenne et que 10% de la population dort moins de six heures, selon l'Insee. Bien que ce temps de sommeil soit correct, il a reculé de 18 minutes en 25 ans.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies