Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les allergies aux acariens : Des solutions existent !
Les allergies aux acariens : Des solutions existent !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2013
Auteur de l'article
Nathalie LEJEUNE, 11 articles (Docteur en Pharmacie)

Nathalie LEJEUNE

Docteur en Pharmacie
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
11
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les allergies aux acariens : Des solutions existent !

Les allergies aux acariens : Des solutions existent !

Nez qui coule, toux, difficultés respiratoires, rhinite chronique et même eczéma ou crise d’asthme ? Les acariens en sont peut être la cause. Et cela particulièrement au début et à la fin de l’hiver car ces derniers sont en pleine période de reproduction. Dans les maisons, la poussière est un mélange de différents éléments : cheveux, poils, pellicules, fibres, spores de champignons, plumes, bactéries et surtout d’ACARIENS. Dans chaque ménage la poussière est de composition différente et la concentration en acariens est variable. La présence d’acariens n’est pas le signe d’un manque de propreté.

Ils ont besoin d'un milieu humide et chaud, c’est pourquoi ils affectionnent particulièrement la literie. Ils se nourrissent de pellicules, animales et humaines, et prolifèrent surtout en présence de moisissures. Ils vivent sur les fibres naturelles ou synthétiques ; et se cachent dans les matelas, les peaux d'animaux, les sofas et les tapis pour s'y multiplier lentement mais sûrement.
 
En France, des études1.2.3 ont montré que 30% des adultes avaient une sensibilisation aux acariens des poussières.
Cela signifie que quelque 1,2 millions de personnes pourraient avoir une sensibilisation chronique aux acariens. Une allergie aux acariens est prouvée par des tests cutanés et des analyses de sang. L’allergène principal se trouve dans les déjections des acariens, en suspension dans l'air ambiant.
En entrant en contact avec la peau et la muqueuse respiratoire ils provoquent des réactions allergiques telles qu'un rhume chronique, l'asthme bronchique et l'eczéma atopique.
 
Pour éviter les acariens, l'aspirateur et la machine à laver sont les principaux remèdes. La mesure la plus importante est la réduction de la quantité d'acariens dans la chambre à coucher. Aérer la pièce chaque jour, changer les draps chaque semaine, maintenir une température dans la chambre de 18 à 19 degrés maximum et une humidité de 50 à 60 %, privilégier un sommier à lattes sont les principales mesures à prendre.
 
Des oreillers et couettes en matière synthétique et des housses hermétiques sur le matelas peuvent compléter le dispositif anti acariens. Pensez également aux sprays ou aux plaque de lit anti acariens à utiliser entre le matelas et le sommier (disponibles en pharmacie).
Nathalie LEJEUNE Pharmacien Responsable SEMES-MARQUE VERTE

SOURCES

  • 1) Xavier Basagaña, Jordi Sunyer, Manolis Kogevinas, Jan-Paul Zock, Enric Duran-Tauleria, Deborah Jarvis, Peter Burney, Josep Maria Anto, « Socioeconomic Status and Asthma Prevalence in Young Adults. The European Community Respiratory Health Survey », dans American Journal of Epidemiology, vol. 160, no 2, 2004, p. 178–188
    2) J.-Y. Shim, B.-S. Kim, S.-H. Cho, K.-U. Min & S.-J. Hong, « Allergen-specific conventional immunotherapy decreases immunoglobulin E-mediated basophil histamine releasability », dans Clinical & Experimental Allergy, vol. 33, no 1, 2003, p. 52–57
    3) Mayoclinic Bakalar, « Dust mite allergy », Mayoclinic, 12 octobre 2006. Consulté le 24 juin 2012: Staff, Genetic Engineering & Biotechnology News, Mary Ann Liebert, Inc., juin 15 2007
    4) http://www.prevention.ch/allergieauxacariens.htm
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Allergie Acariens