Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les agriculteurs bénéficient enfin droit à l’arrêt maladie
Les agriculteurs bénéficient enfin droit à l'arrêt maladie
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 janvier 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Camille

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
453
nombre de commentaires
88
nombre de votes
405

Les agriculteurs bénéficient enfin droit à l’arrêt maladie

Les agriculteurs bénéficient enfin droit à l'arrêt maladie

Depuis le 1er janvier dernier, en application de la loi de financement de la Sécurité sociale de 2013, les 451.000 chefs d'exploitations français et leurs 40.000 conjoints collaborateurs ou aides familiaux peuvent percevoir une indemnité journalière en cas d'arrêt maladie.

En effet, les agriculteurs bénéficiaient avant uniquement d'une couverture sociale en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle. A présent, en cas de maladie « simple » un agriculteur touchera une indemnité de 20,91 euros par jour d'arrêt d'activité, majorée à 27,88 euros si l'arrêt dure plus de quatre semaines. Toutefois une carence de sept jours sera appliquée au début de l'arrêt de travail. Une carence supérieure au secteur privé qui compte trois jours et à la fonction publique qui en compte zéro.

Pour prétendre à ce dispositif, les agriculteurs doivent être affiliés au régime d'assurance-maladie des non-salariés agricoles (Amexa). Cette prestation est financée par une nouvelle cotisation forfaitaire de près de 180 euros par an et par exploitation. Un an de cotisation est toutefois nécessaire pour bénéficier des arrêts maladies.

Les agriculteurs sont perplexes face à ce droit. Certains prétendent qu’il ne changera rien. « C'est plus symbolique qu'autre chose. Les médecins sont de plus en plus réticents à octroyer des arrêts de travail. De plus, une grippe dure rarement plus d'une semaine donc ils ne toucheront rien pour une cotisation supplémentaire ».

Pour les plus optimistes, il s’agit d’un complément non négligeable. « ’Cette nouvelle indemnité forfaitaire viendra en complément des prestations des assurances maladies privées pour lesquelles ils cotisent déjà. »

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx1.221.136) le 11 janvier 2014 a 15H08
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

En France, il y a encore beaucoup à faire pour nos agriculteurs.