Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Légalisation du cannabis ???
Légalisation du cannabis???
note des lecteurs
date et réactions
6 avril 2010 | 19 commentaires
Auteur de l'article
Tichote, 28 articles (Rédacteur)

Tichote

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
28
nombre de commentaires
2
nombre de votes
4

Légalisation du cannabis ???

Légalisation du cannabis???

J’ai lu sur le site CareVox dans un article du 25 mars dernier que « Les habitants de Californie vont se prononcer en novembre prochain sur une vraie légalisation du cannabis, qui dépasserait ainsi pour la première fois aux USA le cadre de l’usage thérapeutique. Si le texte est adopté, les californiens pourraient fumer de la marijuana ou en cultiver à des fins personnelles, en toute légalité. Cette nouvelle étape intervient alors qu’en France Daniel Vaillant, maire du 18ème arrondissement de Paris, a crée un groupe parlementaire sur la légalisation du cannabis. »

Le 09 octobre 2009, Daniel Vaillant, élu socialiste du XVIIIème arrondissement de Paris s’est déclaré favorable à une vente réglementée du cannabis.
«  Ne faudrait-il pas prendre le pari de légaliser la consommation personnelle de cannabis à travers un contrôle de la production et de l'importation, comme c'est le cas avec l'alcool ?"
"Depuis que je suis maire du XVIIIe arrondissement, aucun habitant n'est venu se plaindre des consommateurs de cannabis. Mais du crack, oui. Est-ce que le cannabis est dangereux ? Oui. Est-ce que ça touche la santé ? Bien sûr. Le sommeil, les réflexes en prennent un coup, la capacité à travailler, être éveillé, suivre des études, sûrement. Je ne joue pas l'ignorant, mais est-ce bien différent de l'alcool », explique t-il au Parisien.
Le 26 mars sur Le Post j’ai pu lire : « Le 26 février 2010 on apprenait que le maire du 18ème arrondissement, Daniel Vaillant, a créé un groupe de travail parlementaire sur la légalisation du cannabis en France. Cela faisait suite à son annonce en octobre 2009 de vouloir la légalisation du cannabis. Aujourd'hui, le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, à la suite d'une altercation musclée entre bandes rivales sous fond de trafic de drogue, insiste pour que l'on ouvre le débat sur la légalisation du cannabis »

Drôle de substance que le cannabis. Elle séduit les jeunes de plus en plus tôt et inquiète les parents et les professionnels de la santé. Illicite, elle est cependant à la portée de tous et les adolescents la découvrent en moyenne à 15 ans. À noter que toutes les catégories sociales sont concernées, les quartiers chics comme les banlieues défavorisées. Il faut dire que l’offre ne manque pas : on estime qu’un adolescent se voit proposer un joint deux fois par mois, ce qui fait 24 fois par an. Il aura donc – estimation basse – 140 occasions de fumer pendant les années collège-lycée ! Comment, à l’âge de tous les possibles, résister à l’envie d’essayer, ne serait-ce qu’une fois, pour voir ? Cela semble si anodin, sans danger. La preuve, on s’en procure comme on veut, et le plus souvent auprès des amis ou de connaissances de ces derniers. Le shit est devenu un produit de proximité, au même titre que l’alcool. « Dès la classe de troisième, voire avant, ils fument à l’occasion, plutôt le samedi, lors d’une fête », affirme Daniel Marcelli, psychiatre.

J’avoue que ces lectures m’ont donné froid dans le dos. Pourtant, comme beaucoup, je ne trouve pas que les interdits soient la panacée dans ce genre de problème. La prohibition entraîne le marché noir, le goût de l’interdit entraîne une explosion de la consommation. Seulement voilà, moi j’ai été maman d’une jeune fille qui est tombée dans la drogue. Le petit pétard occasionnel est devenu quotidien et moi, je ne voyais rien (le célèbre ça n’arrive qu’aux autres, vous connaissez) Quand j’ai découvert la situation, il était déjà trop tard ; elle était accro. J’ai pris peur, car je la voyais devenir différente : ces yeux dans le vague, elle ne s’intéressait plus à rien, devenait paranoïaque, s’enfermant dans une solitude qu’elle ne supportait pas mais qu’elle engendrait elle-même par ses comportements agressifs et changeants. Si vous avez déjà lu mes quelques écrits, vous savez qu’elle a mis fin à ses jours le 30 août 2005. Je vous entend déjà réagir, ce n’est pas un joint qui l’a mise dans cet état… Mon enfant souffrait d’un trouble du comportement qu’on appelle « Borderline ». Médicalement, effets et dangers du cannabis sont variables selon les individus et le mode de consommation. L'ivresse cannabique (euphorie, modifications sensorielles, relaxation, mais aussi baisse des réflexes, possibles nausées, vomissements) survient en général dans les 2 heures suivant la prise et dure quelques heures.

Cette ivresse peut aussi entraîner la décompensation aiguë d'une psychose, c'est-à-dire le déclenchement ou l'accentuation d'une pathologie psychiatrique lors de la prise de cannabis.

Le débat sur la légalisation du cannabis est ouvert depuis quelques années déjà. Il est de parti pris pour moi que de vous soumettre une interview (Nouvel Obs-février 2005) du docteur Xavier Pommereau, spécialiste des comportements à risque. J’ai tant lu sur ce sujet et je partage totalement l’analyse du Docteur Pommereau :

Le Nouvel Observateur. – Vous avez ouvert le centre Abadie en 1992. En douze ans, comment a évolué, chez vos jeunes patients, la consommation de cannabis ?

Xavier Pommereau.– « On a longtemps sous-estimé l’emprise du cannabis chez les adolescents. Mais depuis cinq ans c’est frappant : on est passé des années lycée aux années collège. Le nombre de consommateurs a augmenté, et ils sont de plus en plus jeunes. Cela vaut d’ailleurs pour tous les troubles du comportement : tentatives de suicide, scarifications, ivresses répétées, conduites dangereuses… » « Aujourd’hui, les ados n’arrivent pas à trouver leurs distances par rapport à leurs parents. Du coup, ils se sont inventé une nouvelle planète, la planète ado. Entre 8 ans et 25 ans, il y a des postures, des looks, des consommations – tabac, alcool, cannabis... – qui servent de rites de passage et disent : « Je suis ado. » Ça, ça n’a jamais existé auparavant. A coup de gel pour se mettre les cheveux en pétard, de paillettes, de mode gothique, ils se fabriquent un uniforme. A travers l’apparence, 85% des ados arrivent globalement à prendre leurs marques – au sens propre comme au sens figuré – par rapport aux parents. Les autres, 15%, s’en sortent mal parce qu’ils ont de bonnes raisons d’avoir des troubles de l’identité »

N. O. – Lesquelles ?

X. Pommereau. – « Il y a la maladie mentale – psychose, schizophrénie, dépression grave... –, qui concerne 20% de ces 15%. »

N. O. – Existe-t-il des marqueurs du malaise adolescent ?

X. Pommereau. –« Le besoin d’agir dans la rupture de façon répétée, prononcée : « s’arracher » (partir), « se déchirer » (la tête), « se faire des frayeurs » (prendre des risques)... N’importe quel ado a envie de connaître ces expériences. Pour celui qui va bien, cela va lui donner un seuil. Il définira ses limites, et l’expérience lui servira de leçon. L’ado qui va mal cherche plus que cela et va plus loin. Il a besoin de rompre pour se sentir exister, pour ne plus souffrir, pour qu’on le reconnaisse »

Un débat aussi vaste ne se règle pas en quelques lignes mais vous parents, êtes-vous si sûrs que votre enfant ne fait pas partie de ces 15% d’adolescents à risque ???

 

A lire également : Californie : Le cannabis pourrait être légalisé en novembre prochain.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Cannabis Drogues douces
Commentaires
11 votes
par personne44 (IP:xxx.xx4.216.215) le 6 avril 2010 a 13H59
personne44 (Visiteur)

Bonjour à l’auteur,

Sincèrement, je pense qu’il y a urgence de légaliser le cannabis, qu’il soit récréatif ou thérapeutique ou même encore transformer parmi les quelques 5000 possibilités qu’offre cette plante. Cette dépénalisation et légalisation nous permettrait de mieux comprendre ces principes, ses effets, ses possibilités, mais aussi d’avoir une meilleur qualité contrairement au marché noir, ou effectivement, il y a grand danger pour nos enfants et les dérives qui peuvent s’en suivre comme vous l’avez malheureusement expérimenter. Tout les problèmes résulte de nos élus qui ne cherche aucune information sur le sujet hormis celle des lobbys industrielles qui ont compris depuis plus de cent ans qu’avec cette plante, leurs industries du papier, du pétrole, de la chimie et j’en passe et des meilleurs, seraient à tout jamais fini. La propagande de diabolisation du cannabis mis en place par ces dirigeants ultra puissant à permis de continuer d’exploiter et détruire nos forêts, de ne pas donner d’alternatives aux énergies comme le pétrole et l’électricité ou encore de matériaux de construction sains et naturel. Nous avons aujourd’hui accès aux connaissances grâce au net, mais aussi à l’histoire. De savoir que nous pourrions vivre en harmonie avec cette plante et supprimer pollution, famine, d’avoir des matériaux de construction sains, de guérir bien des maux, de dépolluer les terres qui sont toute contaminés par l’industrie pétro-chimique m’agace de plus en plus tellement il y a évidence de la volonté politique à continuer de nous empoisonner et nous racketter en passant par tout les moyens. J’espère ne pas vous offenser par mes propos "tichote", je comprends votre douleur et je m’en excuse si c’est le cas. Bien à vous.

5 votes
par Monsieur 2010 (IP:xxx.xx1.180.140) le 6 avril 2010 a 17H19
Monsieur 2010 (Visiteur)

@Personne 44 Vous avez tout à fait raison, je pense la même chose que vous sur ce sujet.

@L’auteur Je ne sais pas comment vous avez éduqué vos enfants et je ne connais pas votre histoire personnel, mes enfants ont en tout cas aucun problèmes de ce coté et savent parfaitement gérer les drogues. Il est vrai que j’ai était jeune et que je connais parfaitement ce sujet, il m’a donc était facile de leur expliquer les effets des diverses substances licites et illicites sans tomber dans les clichés et les mensonges que véhicules certains ‘’anti’’. Du coup elles n’ont jamais eu besoin de me cacher leurs expériences, nous en parlions, nous en rions. Je sais que les copines de mes filles ‘’hallucinent’’ de voir à quel point il est facile de communiquer avec moi et je sais que mes filles sont fière d’avoir un papa qui n’est pas ‘’has been’’ (pour reprendre leurs mots). Le fait d’avoir un papa décompléxé, qui écoute de la musique contemporaine, qui va dans les galeries d’art contemporain, regarde des films d’auteurs, qui refuse de regarder la télé… me permet aussi de briller dans leurs yeux. Je peux communiquer avec elles sur plusieurs plans, comme papa, comme conseiller, comme copain… J’ai constaté je ne sais combien de fois chez les copines de mes filles que c’est vraiment le manque d’ouverture, de culture, d’écoute, de communication… qui entraîne chez elles un regards négatif sur leurs parents. Combien de fois j’ai vu des parents qui se croyaient éclairé, compréhensif, à l’écoute alors qu’en fait ils ne l’étaient pas et essayé de dominer leurs enfants et pensaient avoir le monopole sur comment leurs enfants devaient agir en société… Enfin bon, c’est compliqué tout cela… tout ce que je sais c’est que si l’on ne brille pas dans les yeux de nos enfants (par notre culture, notre écoute, notre savoir faire, notre honnêteté…) le moins ils nous écoute, le plus ils sont malheureux.

Je ne sais pas si vous devez vous remettre en question ou pas… pour moi la meilleur des réponses surtout vis-à-vis de mes enfants est de toujours se remettre en question et de jamais croire que notre voix est la meilleur

2 votes
(IP:xxx.xx0.147.227) le 6 avril 2010 a 18H41
 (Visiteur)

C’est marrant, j’aurais pu écrire ce post, c’est exactement ce que je vis avec mes enfants (2 filles) ça rassure de voir qu’on est pas seul....

4 votes
(IP:xxx.xx6.251.163) le 6 avril 2010 a 17H15
 (Visiteur)

je n’ai qu’un conseil a donner aux personnes qui veulent depenaliser le cannabis,attention le cannabis surdose peut entrainer des effets irrevercibles sur la sante notamment schizophrenie,

dans ce contexte, quel legislateur pourrait en toute bonne fois legiferer sur un produit a haute toxicite,comment accepter la banalisation de ce produit quand on sait que les hopitaux psychiatriques acceuillent un pourcentage non negligeable de toxicomanes et en majorite des jeunes.

c’est vrai que l’opinion des autres en realite ca ne sert jamais a grand chose , mais au moins laissez la chance aux jeunes qui n’ont rien demande

6 votes
(IP:xxx.xx0.147.227) le 6 avril 2010 a 18H35
 (Visiteur)

J’ai fumé plein de cannabis dans ma jeunesse, et je ne suis pas schyzophrène, seulement les jeunes qui sont déjà mal dans leur peau auront une attitude excessive qui peut conduire à des trouble de la personnalité, mais c’est pas la faute du cannabis comme l’alcool ou le sexe de nos jours. De mon temps le cana c’était pour faire la fête et pour beaucoup de jeunes aujourd’hui c’est encore le cas, il ne faut pas généraliser.. C’est encore des arbres que l’on plante pour cacher la forêt, des jeunes sont mal dans leur pompes à cause du milieu familial ou social et il y a de quoi... C’est là qu’est le premier malaise, le cannabis ou autre ne vient qu’après enfoncer le clou pour certain mais certainement pas tous. Et puis faut arrèter l’hypocrisie, avec tous ce qui se fume comme cannabis en france chaque jours , et ben il en faut un paquet de tonnes pour alimenter tout ça, alors si ça ça sert pas des intérèts financiers qui tiennent à rester secret je me coupe un doigt.

1 vote
par Béret Man (IP:xxx.xx5.163.8) le 7 avril 2010 a 10H22
Béret Man (Visiteur)

Moi qui apprécie la consommation festive de cannabis, je n’aime pas ce terme de "légalisation". Si le cannabis devient une substance légale, aucune restriction d’accès ou d’usage : j’en fais le commerce, je vends à des mineurs, je donne des échantillons pour conquérir de nouveaux acheteurs, etc.

Je préfère de loin "règlementation", comme cela est déjà pratiqué pour d’autres drogues : médicaments, tabac, alcool.

J’en "apprends" de bien bonnes dans ces colonnes ! "attention le cannabis surdose peut entrainer des effets irrevercibles sur la sante notamment schizophrenie" : Cela est faux ! Une overdose de cannabis va entraîner un endormissement contre lequel il ne sera pas possible de lutter. Les effets vont aller en s’atténuant avec le temps. Pas d’effet irréversible. Pour ce qui est de la schizophrénie, celle-ci n’est pas causée par le cannabis. Mais la schizophrénie (non encore révélée) peut être révélée par le cannabis.

Pour éviter les clichés, la Mission Interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la santé (INPES) ont édité une brochure (dont on trouve des morceaux sur Internet) qui s’intitule "Drogues : Savoir plus, risquer moins". Je trouve qu’il s’agit d’un excellent outil pour les parents peu expérimentés dans ce domaine et pour leurs ados.

3 votes
par Béret Man (IP:xxx.xx9.150.72) le 14 avril 2010 a 00H44
Béret Man (Visiteur)

"le cannabis surdose peut entrainer des effets irrevercibles sur la sante notamment schizophrenie,"

Cela est faux ! Relire Pommereau au besoin. Le cannabis peut révéler une schizophrénie non encore exprimée lors des premières consommations, et il n’est pas nécessaire de faire une surdose. Au passage, une surdose de cannabis provoque un endormissement que l’on ne peut combattre et la "gueule de bois" qui suit n’est pas irréversible !

Je recommande à tous la lecture d’un fascicule réalisé et diffusé par l’état français qui s’intitule "Drogues, savoir plus, risquer moins". Le cannabis y est traité avec honnêteté.

0 vote
par cannabiBI (IP:xxx.xx8.129.227) le 21 février 2015 a 09H46
cannabiBI (Visiteur)

LA SCHIZOPHRENIE ET LA BI POLARITE N’ONT RIEN A VOIR AVEC LE CANNABIS. JE SUIS ADDICTOLOGUE, VOUS RACONTEZ N’IMPORTE QUOI

5 votes
par toon (IP:xxx.xx3.109.177) le 6 avril 2010 a 19H09
toon (Visiteur)

je rappelle que les contree verités sont interdites. le cannabis haute toxicité..... l’OMS organisation mondiale de la santé à fait un classement sur la toxicité des drogues en trois groupes ; les haute toxicité : héroine, crack, ALCOOL et d’autres styles GHB les moyenne toxicité : champignons, extasy, TABAC, cocaine les basses toxicité : chocolat, cafe, CANNABIS je ne fais pas l’apologie des drogues, car la toxicité n’est pas le seul problème des drogues mais pourquoi des produits de haute toxicité sont vendus et que l’on diabolise le cannabis

tous les arguments des personnes voulant que le cannabis reste interdit devrait s’amuser à remplacer le mot cannabis par le mot alcool ou cigarette

que l’on donne des positifs arguments pour une troublant mais pourquoi blinder nos prisons de petits dealers de 18-20 ans qui vont cotoyer des criminels, des voleurs ou autres pedophiles... tout le monde connait des fumeurs, les imaginez vous la ??????

de plus, le cannabis consommé chez soi trankil ennuie qui ? et pour faire le parallele, une soirée entre amis, certains boivent, certains fument.

evidement, toutes enfants de moins de 18 ou 21 ans, ne devraient pas avoir le droit d’en consommer mais pourquoi sectariser les gens, les fumeurs, chez eux, ne genent personne, et aimeraient, comme tout le monde, être libre de deguster le panel d’herbe et la variete de celle ci comme certains avec le vin, le sky ou autres

mais si vous estimez que le cannabis doit reste interdit, que l’on interdise l’alcool, le tabac et la, les fumeurs se sentiront dans un pays juste et libre et je serais plus fier d’un gouvernement qui soit logique dans ces choix, d’ailleurs, pour ne pas le rapeller, les agriculteurs auraient un potentiel pour s’alimenter et vivre sans faire venir le cannabis de l’afganisthan ou le maroc, lmais un produit bien francais (desole mais 10% de fn, si ca fait 10% de oui pour la legalisation, pour la 1ere fois, je serais moins haineux contre eux ;) )

economiquement, meme si c’est simpliste, cela remonterait notre PIB

allez, soyez ouvert et reflechi, la guerre au hash n’est pas bonne pour notre pays et totalement similaires a la prohibition pour l’alcool il y a qqs années le rejet de la democratie est en partie lié a cette interdiction, comment respecte notre republique si elle considere plus de 10 % de fumeurs (et encor, je ne suis pas persuadé que tous les fumeurs ai dis la vertie ...)

je suis un ancien fumeur, j’ai arrete le tabac et le hash en meme temps, mais 3-4 fois par an, je vais en hollande pour savourer tisane et gateau en toute legalité, et c’est bon ;)

1 vote
(IP:xxx.xx5.219.48) le 6 avril 2010 a 19H36
 (Visiteur)

le produit à haute toxicité c’est l’alcool, les hopitaux pshycatrique sont engorgés par les alcolo dépendants qui pete les cables : est ce qu’on met les dealers d’alcool en prison ??? et puis le coup du cannabis qui rend schy ça a vécu, c’est l’interpretation des medecins prohibitionistes et corrompus par les labos pharmaceutiques ;le cannabis n’est pas un neuro toxique (étude de l’inserm 1992)que les schy l’essaient en guise d’automédication c’est une autre interpretation ,de toute façon si c’était vrai ;vu le nombre croissant de consommateurs de cannabis, la proportion de schy devrait augmenter en conséquence et ce n’est pas le cas. demi vérités demi mensonge comme d’hab,vrai manipulation .scientologues (narconon )évangélistes pharmaciens,alcooliers....politiques (tendance j’aime l’insécurité garanti au moment des élections)

4 votes
(IP:xxx.xx6.107.128) le 6 avril 2010 a 20H07
 (Visiteur)

Légaliser le cannabis va justement dissuader les gens de fumer. Rappelez-vous la prohibition de l’alcool aux Etats-Unis dans les années 30 : C’est à cette époque que les gens y buvaient le plus. Par ailleurs, la France, qui a encore des lois plutôt sévères par rapport à ses voisins en matière de drogues douces, est un des pays européens où les jeunes consomment le plus de cannabis. Légalisation incontrolée NON. Semi légalisation encadrée avec points de vente sous contrôle absolu OUI.

2 votes
par Moule (IP:xxx.xx7.186.169) le 7 avril 2010 a 09H31
Moule (Visiteur)

Les liens entre schizophrénie et cannabis ne sont pas prouvés. Il existe des travaux qui sont allés dans ce sens, mais les études ultérieures ont pointés des imprécisions à ce sujet. A l’heure d’aujourd’hui on ne sait pas vraiment si des liens existent ou non. Dans le pire des cas, le lien est de toute façon assez faible. De toute façon, même si un lien etait avéré, la légalisation permettrait de transférer l’argent utilisé à la répression vers la prévention, la diminution des risques pour les consommateurs, la prise en charge précoce par des psys, etc ... Pour plus d’infos, voir les deux articles suivants :

"Cannabis et schizophrénie : le débat n’est pas clos" http://www.pistes.fr/swaps/51_155.htm

"Cannabis et psychose : Etat des lieux" http://www.reseausanteaddictionsud....

2 votes
par Tichote (IP:xxx.xx4.90.178) le 7 avril 2010 a 11H12
Tichote, 28 articles (Rédacteur)

A Personne 44, vous ne m’avez nullement offensé par vos propos et au contraire votre point de vue sur les quelques 5000 possibilités qu’offre cette plante est une perspective qui m’était totalement inconnue.

A Monsieur 2010, vous avez totalement raison sur le fond de vos propos. Néanmoins je vous trouve particulièrement dur avec moi sur la façon dont j’ai éduqué mes enfants. Sachez que ma remise en question est quotidienne : j’ai eu deux enfants. Mon ainé a parfaitement réussi dans la vie. Par contre, ma fille Céline n’est plus depuis cette tragique journée du 30 août 2005. Dans ma culpabilité de mère depuis son décès, je vous livre mon incompréhension car notre lien était fusionnel, nous pouvions parler de tout et je ne pense pas avoir été « donneur de leçon » Malheureusement ses troubles comportementaux se sont accentués au fil du temps car elle n’a pas eu la chance d’avoir un père aimant comme vous l’êtes pour vos enfants. Le cannabis n’a pas été le facteur déclenchant mais a peut-être eu un effet accélérateur sur son état de santé.

A (IPxxx0 147 227) Merci pour votre message. En effet nous ne sommes pas seuls.

A IP:xxx.6.251.163 le discours du professeur POMMEREAU est plus nuancé « 85% des ados arrivent globalement à prendre leurs marques. Les autres, 15%, s’en sortent mal parce qu’ils ont de bonnes raisons d’avoir des troubles de l’identité »

A IP:xxx.0.147.227 l’hypocrisie est réelle surtout lorsque les réactions à cette problématique sont trop tranchées. Le « tout pour » ou le « tout contre », cela me paraît un peu facile dans un contexte où quoi que nous fassions, le constat est là « Le nombre de consommateurs a augmenté, et ils sont de plus en plus jeunes »

A Moule je n’ai pas la prétention de connaître les liens entre schizophrénie et cannabis. Je suis partie d’un simple constat sur mon vécu avec mon enfant qui était Borderline. Mon enfant faisait partie de ces « 15% qui s’en sortent mal parce qu’ils ont de bonnes raisons d’avoir des troubles de l’identité » Je pense mais mon point de vue n’engage que moi que la prise quotidienne et en quantité de cannabis à eu un effet néfaste. Néanmoins, suis-je pour ou contre la légalisation n’est pas une question à laquelle je saurais répondre, je n’en ai pas les compétences : mon propos est de livrer mon témoignage et de dire Attention DANGER pour les personnes fragiles

0 vote
par Lagaffe (IP:xxx.xx0.90.70) le 8 avril 2010 a 10H50
Lagaffe (Visiteur)

Daniel Vaillant fut le Ministre de l’ Intérieur de Lionel Jospin. A ce titre, il avait, à l’époque, tous les moyens de mener une réflexion et une action sur le problème. Ca n’a pas été fait. Pourquoi ? Parce que ce genre de sujet est hautement casse-gu... pour qui est au pouvoir et peu payant, électoralement parlant. C’est plus facile quand on se retrouve dans l’opposition. Enfin, mieux vaut tard que jamais...

Si les jeunes ont inventé la planète ados, on les a bien aidés, en valorisant cette catégorie devenue très spécifique, par des discours pas toujours désintéressés (publicitaires, etc.) Un nouvelle clientèle et donc un nouveau marché comme alternative aux rites de passage disparus ? Mais du coup, quand et comment passer à la planète adulte ? Je peux voir autour de moi des ados de 40 ans et plus. C’est sympa, sauf qu’entre temps ils sont devenus parents...

Concernant le produit lui-même : oui il ne provoque pas de psychose, oui il peut en lever une qui était latente et qui serait peut être restée dormante, encore que, il n’y a pas que les toxiques qui peuvent réveiller ces pathologies. Des relations malsaines (au sens psychologique du terme) et pleins d’autres accidents de la vie peuvent le faire aussi. Quand à la variété du cannabis, entre l’herbe et l’huile, par exemple, on n’est pas dans les mêmes effets parce que entre se détendre et se casser la tête il y a une grande différence d’intention. Et avoir besoin absolument de shit avant de commencer sa journée ne relève pas du festif, loin de là, on est bien dans l’anxiolytique !

En tant que professionnel de santé (secteur psy) j’ai pu voir, trop souvent, des psychotiques utiliser le produit pour tenter de juguler leurs angoisses, à la place de leur traitement ou en plus (avec tous les télescopages qu’on peut imaginer au niveau du système nerveux central) Ca ne fait qu’introduire plus de confusion chez le patient et compliquer la conduite d’un traitement.

A l’auteur : vous avez parlé de lien fusionnel avec votre fille. Le terme est lourd de sens. Si j’en crois le dictionnaire " Fusionnel, fusion : se dit d’une relation affective dans laquelle les partenaires ne parviennent pas à se différencier l’un de l’autre" Alors, si c’était vraiment le cas, une piste ? Pas un jugement pour moi, ça ne sert à rien.

Pour finir, j’ai pu me rendre compte que le Centre Abadie faisait un travail remarquable. Si légalisation il y aura, ce sera une mesure d’ordre public essentiellement, pas une mesure de santé publique, c’est bien clair.

0 vote
par Tichote (IP:xxx.xx4.90.178) le 8 avril 2010 a 18H07
Tichote, 28 articles (Rédacteur)

Merci pour votre réponse. Me concernant, vous avez tout à fait raison.

0 vote
par Lagaffe (IP:xxx.xx0.90.70) le 8 avril 2010 a 23H44
Lagaffe (Visiteur)

Ne vous connaissant pas, ni ne connaissant le détail de vos relations mère/fille, je me suis borné à reprendre votre expression en me demandant si elle était adaptée ou si c’était un mot pour un autre, ce qui peut arriver. C’est pourquoi j’ai parlé seulement de piste.

Les relations fusionnelles (majoritairement mère/fille, c’est normal au départ : c’est un morceau de soi)) sont assez fréquentes, hélas et, au bout d’un moment, personne ne peut s’y retrouver, donc confusion à tous les niveaux.

Ce genre de relations s’expliquerait par la projection de désirs personnels que l’autre est "chargé" de réaliser à son insu et favorisé par un manque de délimitation des rôles (je suis la mère, elle est la fille) Un héritage de 68 ? les parents-copains ? (en fait plutôt absents) Peut-être. Objectivement, au minimum ça ne favorise pas l’autonomie (grandir)

J’ai eu jadis un formateur qui usait d’une formule lapidaire à propos des états de confusion psy. "la confusion est le résultat d’une fusion à la con ! " Assez hard mais donnant à réfléchir...

Toutes les relations fusionnelles ne terminent pas en psychiatrie. Le coup de foudre en est un exemple positif et quand il est fini on entend souvent "je n’étais plus moi-même"...

Il est certain que le cannabis pris comme un anxiolytique sur un mal-être n’arrange rien, comme l’alcool. On est loin de "la cigarette qui fait rire"

0 vote
par lidie (IP:xxx.xx1.195.45) le 25 mai 2010 a 15H26
lidie (Visiteur)

bonjour

je pense sincerement que le cannabis est aussi dangereux que l’alcool ! mon mari fumait ! un tous les soirs pour se detendre ! il travaillait beaucoup et encore aujourd’hui malgré qu’il ai arreté et il est honnete .......il n’a jamais été au delà ! moi je n’ai famais fumé d’herbe ! je me reveille plus difficilement que lui le matin et cela depuis toujours ! il n’est pas un malade et s’est toujours bien comporté ! un parmis tant d’autre que j’ai connu ! j’ai vu aussi des personnes tomber dans l’alcool ! pas joli a voir ! j’ai connu des personnes prendre son petit verre d’alcool tous les soirs ! toujours bien ! travailleurs pas de problème de comportement dans la famille ! ni ailleurs ! j’en ai connu qui buvait mais sa famille etait malheureuse ! mon fils ainé fume et lui a beaucoup de problèmes et je pense a cause de cela ! quand il ne fume pas il boit ! il est chez lui maintenant a notre demande ! mon fils cadet fume aussi de temps en temps ! il travaille ! ne prend pas de risque en voiture ! lui aussi est chez lui mais pour des raisons de proximité au travail j’en parle souvent avec lui ! il a vu que certaines personnes pouvait se detruire avec les drogues l’alcool comme le cannabis ! et pourtant je serais pour la legalisation du cannabis ! pour de pouvoir en planter dans son jardin ! d’arreter de traiter ces jeunes d’aujourd’hui de hors la loi parce qu’ils fume comme d’autre prennent un verre ! mon mari fumait de l’herbe et l’appreciait comme moi une bonne coupe de champagne ! nos enfants se cachent et prennent ce qui leur tombent sous la main bien souvent et celle ci est bien plus dangereuse ! elle est coupée et de mauviase qualité trop forte ! cette repression ne les empeche pas de l’apprecier ! ils ont aujourd’hui des problèmes avec la loi ! avec leur permis de conduire ! pour les jeunes qui travaille qui veulent s’en sortir difficile pour eux surtout quand ils n’ont plus de permis ! simplement parce qu’ils avaient un bout dans la poche ! pas besoin de faire une faute de conduite pour etre embetté et avoir des problèmes ! il vaut mieux avoir une bouteille d’alcool dans la voiture : on s’ennivre le soir et le lendemain matin personne ne peut le savoir ! le cannabis oui ! il faudrait me dire que l’alcool est moins dangereux ! que l’on ne risque pas de tomber dedans ! que l’on ne risque pas de devenir un alcoolique ! que l’on ne boit pas a 14 ans !

je ne suis pas pour l’impunité surtout dans une voiture !! je ne suis pas pour les drogues alcool et cannabis ! et bien sur cocaine etc ......

mais quand je vois cette repression avec tous les exemples que j’ai pu connaitre OUI JE SERAIS POUR UNE LEGALISATION DU CANNABIS !!

je ne pense pas que cela serait pire qu’aujourd’hui ! au contraire ! et mon mari a arreté le cannabis plus facilement que la cigarette ! il n’a plus retouché a ça malgré les tentations qu’il a pu recevoir ! LA CIGARETTE OUI il a craqué il refume !!

comment savoir quand on boit un peu que l’on sera alcoolique ?? comment savoir si on fume CIGARETTE OU CANNABIS de temps en temps que l’on sera un drogué ??

1 vote
par ss homdouangchay (IP:xxx.xx4.132.183) le 28 juillet 2010 a 14H48
ss homdouangchay (Visiteur)

Oui il faut légaliser la consomation et la production de Cannabis.L’Etat se doit de contrôler le commerce de Cannabis, afin de percevoir des recettes fiscales non négligeables, ne serait ce que la tva à 19.6 pour cent.On pourait alors mieux lutter contre les trafficants mafieux qui donnent du shit à la paraffine, à la colle et au henné à nos jeunes.La prohibition doit cesser !!

0 vote
par serial_smoker (IP:xxx.xx7.169.150) le 24 octobre 2011 a 16H18
serial_smoker (Visiteur)

Oui légalisons le cannabis, Sa va créer de l’emploi et des tunes pour nos futurs retraités =) il faut que les gens évoluent mais je pense pas que la france soit prête a cela. m’enfin essayons .............