Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le virus de la grippe A/H1N1 se transmet-il par l’eau ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
21 septembre 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Eleonore Bargisant, 2 articles (Rédacteur)

Eleonore Bargisant

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le virus de la grippe A/H1N1 se transmet-il par l’eau ?

On le sait, la transmission de la grippe A (H1N1) se fait par voie aérienne. Les postillons rejetés lors d’éternuements, de mouchages ou de quintes de toux permettent au virus de se propager dans l’air. Le virus entre ensuite par voie pulmonaire directe ou par des muqueuses (nasale ou oculaire), avant de contaminer les personnes exposées.

 

JPEG - 6.9 ko
Le virus de la grippe A/H1N1 se transmet-il par l’eau ?

H1N1 peut-il survivre dans l’eau ?

 « Le H1N1, comme les autres virus de grippe aviaire, peut survivre pendant une quinzaine de jours dans l’eau », assure Jean-Luc Angot, directeur adjoint de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Mais si les étangs, les plans d’eaux stagnants et les bénitiers (!) peuvent potentiellement servir de réservoir au virus H1N1, une contamination de l’homme par l’eau du robinet est clairement improbable en France. L’eau courante est en réalité traitée avec des agents bactéricides comme le chlore, qui élimine la plus grande partie des microbes présents sur la paroi des tuyaux et ne devrait constituer une source de contamination.


Toutefois, il faut savoir que le virus se transmet aussi par les contacts -même furtifs- de l’homme avec des objets contaminés. On conseille par exemple aux enfants d’éviter de partager leurs couverts à la cantine et de ne pas goûter un fruit ou un gâteau entamé par un camarade (c’est aussi valable pour se préserver des gastroentérites).

H1N1 et le robinet

Après avoir dénoncé le manque de moyens pour faire face à la crise sur Lemonde.fr, (pas de solution hydro-alcoolique, pas de poubelles adaptées, pas de renfort pour faire face aux futurs arrêts maladies des enseignants). Thierry Fabre, le directeur de l’établissement élémentaire La Millière à Marseille, évoque aujourd’hui le risque de contamination pour « les enfants [qui] boivent au robinet pendant la récréation. Nous allons devoir acheter des gobelets ou des bouteilles pour qu’ils puissent boire proprement. Il faudra d’ailleurs les surveiller ».


Une remarque d’autant plus judicieuse qu’au-delà du contact entre la bouche d’un enfant et le robinet, les plus jeunes utilisent aussi leurs mains, parfois contaminées, pour porter l’eau à la bouche. Autant dire que ces robinets pourraient devenir des vecteurs de propagation très actifs dans les prochaines semaines.


Dans ce contexte, il serait prudent de conseiller aux enfants de s’abstenir de consommer de l’eau du robinet à l’école tant qu’il n’y a pas de gobelets à disposition. On se méfiera aussi des gourdes qui sont des nids à microbes.


Pour prévoir de quoi apaiser la soif des écoliers, la meilleure solution de remplacement consisterait à fournir une petite bouteille d’eau conditionnée, de lait (en évitant les boissons sucrées). Il est également important de recommander aux enfants de ne pas s’échanger les bouteilles. Des mesures de précautions de bon sens qui permettront peut être d’éviter la fermeture de nombreuses classes.

On rappellera enfin, en cas de doute sur la contamination d’un membre du foyer familial, qu’il ne faut pas hésiter à porter un masque à la maison, pour éviter de contaminer sa famille et ses enfants.

POST-SCRIPTUM

  •  

SOURCES


Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé & Maladies
Commentaires
2 votes
par Observateur (IP:xxx.xx6.195.38) le 22 septembre 2009 a 19H05
Observateur (Visiteur)

Article intéressant.

Quant à porter un masque à la maison... J’ai des enfants qui sont revenus de l’école en disant "Alors, on ne pourra plus se faire de bisous ?". Les psychoses m’ont toujours effrayé ;-)

Soyons lucides, le virus est déjà autour de vous, vous cotoyez au quotidien des porteurs de virus de la grippe porcine, c’est l’état de votre organisme et sa capacité à résister qui déclenchera ou pas le développement de la maladie.

Certes, il sera plus "facile" d’en récupérer une bonne dose en se faisant tousser dessus, mais si l’on cherche à ne pas contaminer un membre de sa propre famille, il n’existe aucune autre alternative que de se prendre une chambre d’hôtel pendant le temps qu’il faut pour ne plus être contagieux.

Il faut savoir raison garder, comme disait l’autre. La camarde prélèvera son lot usuel, pas plus élevé en % mais plus important en nombre de victimes puisque virus plus contagieux. Et l’espèce humaine en ressortira avec une capacité accrue de résistance face à toutes les variantes possibles des virus grippaux.

3 votes
par Frank Mons (IP:xxx.xx2.69.191) le 22 septembre 2009 a 22H15
Frank Mons (Visiteur)

Je ne pense pas que les robinets représentent un vecteur de contamination primordial dans les écoles, mais une chose est certaine : une salle de classe est un véritable nid à virus. Ce qui explique que chaque année 30% des enfants ont la grippe...

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur l’évolution de la grippe A/H1N1, je recommande un blog quotidiennement mis à jour : grippe-a-h1n1.over-blog.com

1 vote
par vinvin (IP:xxx.xx5.130.1) le 23 septembre 2009 a 22H45
vinvin (Visiteur)

Très bon article, merci.

Donc, si on peut attraper la grippe A- H1N1en buvant de l’ eau du robinet, le mieux est que je continu de boire de la Kronenbourg, ou du vin, c’ est bien ça ?

J’ achète juste quelques bouteilles d’ eau pour mélanger avec mon 51 !

Pour ce qui est de la transmission du virus par de l’ eau des bénitiers d’ églises je m’ en fous, cela ne risque pas de m’ arrivé car je ne vais pas a l’ église et ne suis pas croyant, donc pour ce qui concerne ce problème c’ est tout réglé pour moi.

Sinon, ce virus est-il transmissible en buvant dans le verre de ma copine ?......

Bien cordialement.

VINVIN.

2 votes
par mr-bienetre (IP:xxx.xx0.231.11) le 24 septembre 2009 a 14H12
mr-bienetre (Visiteur)

Bonjour,

Alors que la campagne de peur grippale incitant les gens à se vacciner est en train de faire un flop mémorable, circule ici ou là un film sur les dangers de la vaccination, grâce au canal internet. Je ne peux résister à vous livrer le lien qui permet d’accéder à ce film visible en ligne :

http://video.google.com/videoplay?d...

Mais alors qu’en est-il de toutes ces doses de vaccins antigrippe achetées par notre cher Etat pour une somme de 1 milliard d’euros ??? Visiblement, cet argent aura été jeté par les fenêtres, et aura surtout servi à améliorer les bilans comptables de Sanofi Synthélabo, qui comme par hasard avait inauguré des locaux de recherche dans une région très proche des premiers foyers de grippe dite porcine au Mexique.

Ces vingt dernières années, on défendait l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, et aujourd’hui, on utilise la notion d’intérêt général pour défendre en réalité des intérêts particuliers.

Bien cordialement,

Mr-bienetre

1 vote
par kryna (IP:xxx.xx4.178.145) le 4 octobre 2009 a 20H56
kryna (Visiteur)

Pas mal l’article ! mais ne pas confondre virus et bactéries.