Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Viagra utile pour traiter l’obésité ?
Le Viagra utile pour traiter l'obésité ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
3 avril 2013
Auteur de l'article
Jean Lellouche, 21 articles (Rédacteur)

Jean Lellouche

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
49

Le Viagra utile pour traiter l’obésité ?

Le Viagra utile pour traiter l'obésité ?

Le sildénafil, l’agent actif du Viagra, habituellement utilisé pour remédier aux troubles de l’érection, pourrait avoir d’autres vertus. En effet, selon des chercheurs allemands, il serait susceptible d’agir sur les graisses de l’organisme

C’est une étude parue dans le FASEB Journal (Federation of American Societies for Experimental Biology) qui vient de faire le lien entre le sildénafil et l’obésité. Les scientifiques de l’Institut de Pharmacologie et de Toxicologie de l’Université de Bonn (Allemagne) ont ainsi constaté que l’ingrédient actif du Viagra aidait à transformer le « mauvais » tissu adipeux blanc en « bon » tissu adipeux brun.

Action sur les graisses

D’une certaine façon, le sildénafil inhiberait la dégradation du GMP cyclique, qui est bien connu comme étant un messager moléculaire, utilisé par l’organisme pour contrôler la pression artérielle et son débit sanguin.

Par ailleurs, il a été identifié comme ayant un rôle important dans le type de graisses (brun ou blanc) que le corps humain stocke.

Pour faire cette découverte, les chercheurs ont mené des expériences sur des souris, afin d’analyser la fonction du GMP cyclique sur un certain type d’hormones qui sont capables de modifier la couleur des tissus adipeux.

Conséquence sur le poids

Ils ont alors constaté que les rongeurs qui avaient été traités au sildénafil voyaient leurs graisses passer du blanc au brun. Il faut savoir que chez les personnes en bonne santé, le tissu adipeux blanc représente 20 à 25% du poids de la femme et 15 à 20% chez l'homme. Et c'est au-delà de cette limite que l'on commence à parler de phénomène d'obésité.

Gerald Weissmann, rédacteur en chef du FASEB Journal, se veut donc optimiste : « De nombreuses études montrent que l'obésité est un facteur de risque pour pratiquement toutes les maladies humaines, et que c’est une épidémie. Le fait que le Viagra et les médicaments similaires peuvent changer la composition de notre graisse corporelle a des implications majeures. On connaît bien le rapport bénéfice / risque de ces traitements, qui sont approuvés pour soigner des dysfonctions érectiles. Une recherche approfondie permettra de déterminer si ces derniers sont utiles dans le traitement des troubles de l’indice de masse corporelle des individus ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Viagra