Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le stress au travail augmente le risque de crise cardiaque
Le stress au travail augmente le risque de crise cardiaque
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 septembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le stress au travail augmente le risque de crise cardiaque

Le stress au travail augmente le risque de crise cardiaque

Le travail, est-ce vraiment la santé ? Ca dépend à quel point. Selon une étude européenne menée sur près de 200 000 travailleurs, le lien entre le travail est le stress ne fait plus de doute possible. Et ce dernier déboucherait sur une augmentation de 23% du risque d’infarctus du myocarde. Les travaux ont été publiés le 14 septembre dans la revue médicale The Lancet.

Des études ont suggéré, depuis plusieurs années, que le stress au travail est un facteur important dans le déclenchement des maladies cardiovasculaires. Mais aucun résultat décisif n’avait pu donner une inclinaison claire à cette hypothèse. Cependant, il y a du nouveau. Des chercheurs, répartis sur sept pays européens (France, Belgique, Danemark, Finlande, Royaume-Uni, Pays-Bas et Suisse) ont en effet regroupé des résultats portant sur 197 473 participants, suivis depuis la fin des années 80 et se trouvant eux-mêmes en différents points du continent. Pour les scientifiques la définition du stress, dans le cas présent, est la suivante : « Le stress au travail est la combinaison d’une forte demande et d’une faible marge de manœuvre. Est stressé(e) celui ou celle dont on exige beaucoup mais qui n’a pas -ou très peu- d’autonomie et de contrôle sur les décisions  ».
 
Et le lien entre le stress au travail et les accidents cardiovasculaires ne fait plus l’ombre d’un doute : Si 15,3% des individus sont exposés au stress au travail, il ressort des données que le risque est accru de 23% chez les personnes exposées au stress, par rapport aux individus non stressés. Et comme le précisent les auteurs de l’étude, « ce chiffre a pris en compte les variables liées à l’âge ou au mode de vie ». En France, ces travaux ont porté sur la cohorte Gazel, qui regroupe 20 000 agents d’EDF-GDF. En conclusion, les chercheurs lancent un appel aux autorités des pays concernés par l’enquête : « Il faut absolument améliorer la prévention du stress au travail pour réduire le risque d’infarctus ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Camille (IP:xxx.xx4.218.51) le 17 septembre 2012 a 14H32
Camille, 453 articles (Rédacteur)

Comme disait Freudenberger Herbert J. : « En tant que psychanalyste et praticien, je me suis rendu compte que les gens sont parfois victimes d’incendie, tout comme les immeubles. Sous la tension produite par la vie dans notre monde complexe leurs ressources internes en viennent à se consumer comme sous l’action des flammes, ne laissant qu’un vide immense à l’intérieur, même si l’enveloppe externe semble plus ou moins intacte. »