Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le prix du tabac augmente et met le feu aux antitabac
Le prix du tabac augmente et met le feu aux antitabac
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
25 août 2011
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 597 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
597
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

Le prix du tabac augmente et met le feu aux antitabac

Le prix du tabac augmente et met le feu aux antitabac

Le gouvernement a décidé d’une augmentation de 6% du prix du tabac. François Fillon le reconnaît : La mesure, cette fois, s’inscrit « dans une optique exclusive d’accroître les recettes fiscales ». Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), regrette d’ailleurs que cette hausse, « qui n’est pas une mesure de santé », ne se soit pas faite en concertation avec les associatifs antitabac.

L’OFT n’a pas tardé à rédiger un communiqué suite à l’annonce faite par Matignon d’alourdir la facture des fumeurs une fois leur passage en caisse dans les bureaux de tabac. En voici un extrait : « Cette nouvelle augmentation de 6 % du prix du tabac n'aura, comme les trois dernières augmentations de 6 % de 2007, 2009 et 2010, aucun effet bénéfique sur la santé. En effet, ces petites augmentations successives des prix n'ont pas diminué les ventes et la consommation de tabac en France. Ces trois augmentations, par effet cumulé, apportent certes chaque année plus de 700 millions d'euros de recettes supplémentaires à l'État auxquelles s'ajoute la hausse des recettes de la TVA.

Ces taxes sont prélevées très majoritairement de la poche des jeunes, des chômeurs et des précaires qui ont le plus fort taux de tabagisme, accroissant ainsi les inégalités sociales, les souffrances, les maladies et la mortalité liée au tabac
 ». Comme le reconnaît le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), ce passage traduit bien le ressenti de la plupart des associations antitabac. Le comité, en phase avec l’OFT, estime que « seule une augmentation générale du prix du tabac de 10% permettrait de réduire, de l’ordre de 4%, la consommation de tabac en France. Et davantage encore chez les jeunes et les précaires ».

Le professeur Bertrand Dautzenberg s’explique sur ce dernier point : « Une augmentation de 6% n’est pas suffisante pour crée une rupture radicale chez les populations les plus exposées aux tabac, les pauvres et les jeunes, et ne contribuera qu’à les taxer davantage. Pour les décider à se détourner résolument du tabac, il faut viser une hausse d’au moins 10%. Là, l’impact psychologique sera réel ». Le professeur ajoute par ailleurs que les produits d’aide à l’arrêt soient pris en charge pour tous par la sécurité sociale. Le tabac engendre actuellement 60 000 morts par an, occasionnant 15 fois plus de décès que la circulation routière, l’amiante et le sida.
 

La rédaction CareVox
Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté