Accueil du site
> Santé & Maladies > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le premier malade guéri du Sida témoigne
Le premier malade guéri du Sida témoigne
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 mai 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le premier malade guéri du Sida témoigne

Le premier malade guéri du Sida témoigne

Pour l’instant, Timothy Brown, séropositif américain victime d’une leucémie et présenté comme le premier malade du Sida guéri, reste un cas unique. Ce quadragénaire, devenu séropositif en 1995, a eu la surprise, 12 années plus tard, de voir sa charge virale du VIH disparaître de son corps suite a une greffe de cellules-souches réalisée dans un hôpital de Berlin. Son cas, qui intrigue les chercheurs du monde entier, redonne de l’espoir aux patients victimes de la pandémie. Le miraculé s’est exprimé devant un parterre de médecins réunis pour un colloque à Marseille le 25 mai dernier.

Le monde scientifique se penche avec toujours plus d’intérêt sur l’homme que la presse appelle désormais "le patient de Berlin ", suite au miracle qui s’est produit pour ce ressortissant américain dans la capitale allemande. Traînant la double peine d’être séropositif et victime d’une leucémie, et se voyant promis à la mort, Timothy Ray Brown a reçu une greffe de moelle et de cellules-souches il y a cinq ans, et a guéri du cancer… mais aussi du Sida ! Toujours vêtu en jeans, c’est désormais avec une forme et une joie de vivre apparente qu’il aborde les journalistes. Le message est clair : Après des complications neurologiques induits par son traitement, et occasionnant chez lui des troubles de la mémoire et du langage, son parcours de souffrance est terminé.

Et il a fait le déplacement pour s’exprimer devant plus de 600 médecins virologues, réunis à Marseille du 23 au 25 mai dernier à l’occasion du 17ème International symposium HIV & emerging infectious diseases (Isheid) : « Mon rêve n’est pas d’être le premier homme qui vous dise qu’il est guéri mais de pouvoir dire qu’un jour nous serons tous guéris ». Les projecteurs font également la part belle à Gero Hütter, hématologue à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin. Ce dernier, qui a pris en charge Timothy Ray Brown dès 2006, s’était déjà penché sur la thérapie cellulaire, difficile à mettre en pratique. Devant l’état du patient américain, il s’est décidé à trouver un donneur de moelle porteur d’une mutation génétique affectant le récepteur CCR5-d32, une particularité touchant 1% de la population blanche et rendant immunisé contre l’infection du virus du VIH. Brown reçoit ainsi ses greffes.

Les biopsies le confirmeront par la suite : hütter a non seulement vaincu la leucémie de son patient, mais le taux d’anticorps de ce dernier a baissé au point d’avoir fait disparaître le virus. Les médecins en conviennent : Il n’est pas question aujourd’hui d’étendre ce traitement à d’autres victimes du Sida à travers la planète en raison de risques trop élevés de la thérapie. Il n’en reste pas moins que cette expérience a donné un nouveau souffle à la communauté scientifique, dont les recherches s’accélèrent. Présent au colloque de Marseille, le Docteur Alain Lafeuillade, rattaché au service d’infectiologie de l’hôpital Sainte-Musse à Toulon, envisage ainsi sérieusement la disparition du Sida à plus ou moins long terme.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté