Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Portugal se dirige vers une réglementation complète du cannabis
Le Portugal se dirige vers une réglementation complète du cannabis
note des lecteurs
date et réactions
6 novembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Cynoque, 4 articles (Rédacteur)

Cynoque

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Portugal se dirige vers une réglementation complète du cannabis

Le Portugal se dirige vers une réglementation complète du cannabis

Ces dernières années on a beaucoup parlé du « modèle portugais », basé sur une initiative qui a conduit à la dépénalisation de l’usage des drogues illicites en 2001. Le Portugal a été le premier pays européen à dépénaliser la consommation de drogues dans la loi, tandis que l’Espagne a pris cette mesure pour la première fois en 1974, ce n’était alors pas une loi, mais par une décision de la Cour Suprême.

Dans tous les cas le fait est que le processus de décriminalisation qui a eu lieu au Portugal a été l’exemple clair que la tolérance pour les consommateurs ne conduit pas à des consommations accrues. Au contraire, dans le cas du Portugal tous les indicateurs montrent que la consommation de drogues illicites a diminué après cette décision, tout comme les problèmes associés à la consommation.

Cependant la dépénalisation portugaise a d’énormes lacunes et des contradictions, comme le fait que de cultiver des plantes psychoactives illicites (comme le cannabis) est toujours considéré comme un crime, même si la production est destinée à un usage personnel. Cette contradiction qui permet la consommation et la possession de petites quantités, mais pas l’autosuffisance, provoque une dépendance des consommateurs au marché noir. D’autre part, la détention en vue de consommer est toujours punie administrativement. Des Commissions de Dissuasion ont été crées, composées de conseillers juridiques, de psychiatres et de travailleurs sociaux, qui veulent imposer des amendes et des Travaux d’Intérêts Généraux (TIG). Leur fonction est aussi de persuader les U.D. à entamer des démarches de soin. La plupart des affaires jugées ont abouti à des suspensions de poursuites contre les consommateurs non-addicts. Seuls 10% des cas ont abouti à des amendes.

Cependant, l’apparition de CSC en Espagne a provoqué un changement d’attitude dans de nombreux groupes qui défendaient déjà un modèle de régulation commerciale. Le parti de gauche Bloco de Esquerda abandonne sa première proposition basée sur le modèle néerlandais pour se concentrer sur les avantages de ce nouveau modèle associatif sans but lucratif : la transparence, l’autogestion par les membres eux-mêmes, le manque d’intérêt commercial qui réduit le risque de voir promouvoir la consommation, la disparition du souci de « la porte de derrière » qu’on peut voit dans les coffee shops hollandais (limités à quelques grammes de vente, les tenanciers des coffee shops vendent au comptoir une quantité limitée, et le reste par la « porte de derrière »…), et la possibilité de mettre le projet en oeuvre sans l’accord préalable pour la réforme du traité de l’ONU, pour que les CSC s’inscrivent dans le champ de la consommation personnelle.

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d’entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même... (Bernard Werber)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par cynoque (IP:xxx.xx5.240.18) le 6 novembre 2012 a 21H23
cynoque (Visiteur)

Petites précisions de l’auteur de la traduction :

Ceci est la traduction du début d’un article en espagnol, traduction fortement aidée de google translate. La suite de l’article (en espagnol) est ici : http://www.tni.org/es/article/portu...

Je tiens aussi à préciser que le dernier paragraphe que j’ai traduit saute deux paragraphes nécessaires à la compréhension de l’article. La traduction n’est pas complète parce que je suis un peu flemmard. Désolé.

Par ailleurs, si quelqu’un souhaite terminer la traduction (s’abstenir de copier/coller depuis google translate sans retouche personnelle), je serai ravi de publier son travail et bien évidemment de citer le traducteur sur le site où j’ai placé l’article, et, si je peux, ici même, sur carevox, où manifestement quelqu’un a jugé utile de reproduire ma traduction (et je l’en remercie).

https://droguesblog.wordpress.com